Le secret d’une lady de Kat Martin

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

Londres et Philadelphie, 1810.
Fuyant l’Angleterre et le déshonneur, Danielle Duval débarque à Philadelphie, bien décidée à commencer une nouvelle vie.
Mais à peine est-elle arrivée que Rafael Saunders, duc de Sheffield, resurgit. S’il a brisé leurs fiançailles cinq ans auparavant, l’accusant à tort de l’avoir trahi, il semble aujourd’hui conscient de son erreur et prétend vouloir renouer avec elle. Il lui offre même un précieux collier, gage de son amour.
Mais est-ce vraiment aussi simple ? Et si des secrets trop profondément enfouis les empêchaient de se retrouver ?

L’avis d’Eric :

Ici nous sommes dans une trame assez classique. Des amoureux qu’un événement a séparé en installant l’inimitié entre les deux. Pourtant il subsiste quelque chose les liant.

Le héros masculin est assez simple, il s’est fourvoyé mais quand il prend conscience de son erreur rien ne l’arrêtera plus.

L’héroïne est quant à elle un peu passive et laisse les apparences jouer contre elle. J’aime les personnages forts et ceux-ci manquaient de corps.

L’intrigue était plaisante mais attendue, je n’ai pas vraiment eu d’effet de surprise durant ma lecture. Le rythme s’accélère un peu par moment.

J’ai aimé le détail du bijou qui favorise les couples ainsi que le couple secondaire qui se forme.

L’auteure a voulu jouer sur deux histoires qui s’entremêlent, ça fonctionne bien mais j’aurais préféré lire celle du couple secondaire.

En résumé une romance historique qui ne sort pas trop des sentiers battus et qui fait le job mais sans plus. Je ne me suis pas réellement senti d’empathie envers cette romance.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s