De Rêves en Livres…

Kath 1 : Renaissance de Kristoff Valla

99651717

Sortie le 25 Octobre 2014 chez Editions du Petit Caveau

Acheter chez Amazon
Kath : Renaissance : Tome 1

Quatrième de couverture :
Les vampires : une espèce plus ancienne que l’humanité.
Kath fut leur reine après avoir mené la rébellion contre son père, le premier d’entre eux.
Aujourd’hui, elle sort d’un long sommeil et découvre un monde changé. Une grande partie de sa mémoire a disparu durant son enfermement.
De la Sibérie aux États-Unis, en compagnie de son vassal, elle traque les indices qui l’aideront à reconstituer le fil de son histoire qui se confond avec celle de l’humanité.
Lorsque l’historien Jess Andrews croise sa route, il cherche à en savoir plus sur la mystérieuse inconnue et lève peu à peu le voile sur un univers étrange…

L’avis de Tsuki :
Suivons au fil des pages Kath, qui après plus d’un siècle d’un sommeil sans rêve revient parmi les « vivants », néanmoins sa mémoire est défaillante et malgré ses « flash-back » et ce que lui dit son vasal, Soldek, elle sait qu’il lui manque maintes informations pour reconstituer son histoire de son avènement à son déclin.
L’histoire commence en Sibérie sur un site archéologique ou gît la reine des vampires longtemps disparu, suite à son réveil nous voyageons de la Sibérie à New-York en passant par Berlin, où ils rencontreront Jess Andrews, un historien passionné qui découvrira bien des choses sur un secret bien gardé depuis des millénaires à ses risques et périls. Prit entre son patron, Peter Donovan, un puissant magna de la nuit New-Yorkaise, et sa rencontre avec la plus belle et la plus mystérieuse femme qu’il n’ait jamais croisé, Kath, il va se retrouver au milieu d’un règlement de compte sans même le vouloir…

L’auteur nous conte l’histoire des vampires en se basant sur des mythes et une Histoire existants tout en y incrustant sa propre vision de la hiérarchie politique et sociale de ses créatures de la nuit, un clin d’œil au Dracula de Bram Stocker qui m’a fait sourire. Nous traversons les âges aux côtés de Kath et ses souvenirs. J’ai trouvé ce côté vraiment très intéressant, c’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle façon d’appréhender ce mythe déjà tant étudié, conté, mythifié et quand l’Histoire du monde s’en mêle cela en arrive à être dans le domaine du possible. Finalement de tout temps la population croyait en l’existence d’une puissance supérieure à tout ce qui existe, la magie, la sorcellerie, les démons qui ont créé maintes légendes urbains, des mythes qui permettent aujourd’hui encore à nos auteurs de se les approprier et de nous faire voyager, on y croit, on espère, on en est terrifié ou fasciné. Aujourd’hui encore la religion fait parti de ses croyances, mais je ne me lancerais pas sur ce sujet. L’Histoire est donc un aspect traité ici avec clarté et qui m’a beaucoup intéressé.

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, à savoir le retour de Kath dans une civilisation moderne où l’humain a pris le pas sur le vampire et son souhait de reprendre la place qui était la sienne parmi ces deniers. Nous prenons place au milieu d’un conflit entre elle et Peter Donovan, j’ai trouvé tout cela bien mené, dès le début le lecteur se pose tout un tas de questions auxquelles ils ne trouvera pas forcément de réponses même une fois la dernière page tournée. J’ai apprécié suivre autant Kath que Peter mais, aussi Jess et d’autres personnages, c’est toujours un aspect prenant de pouvoir connaître les pensés et ce que désirs les personnages que l’on suit. Il est possible que ce procédé en révèle parfois trop, mais ce n’est absolument pas le cas ici, le ou plutôt les mystères restent entiers du début à… après la fin, il y a encore tant de questions sans réponses que s’en est frustrant !! Ou alors je suis passée à côté de quelque chose, de la clé du mystère peut-être ?! Allez savoir… En attendant je me trouve dans un état de perplexité, je me demande si les réponses seront apportées par la suite, ou si cette sensation d’inachevé va persister.

Concernant les personnages, on ne peut pas vraiment dire qu’ils soient attachants, ils sont tellement loin de nos préoccupations ou de notre façon d’être et de penser, du moins pour les vampires, seul compte le pouvoir et la façon de l’acquérir, la hiérarchie, la différence entre Primarque, premier-née, seconde et troisième génération. Tout ce qui est si intéressant d’un point de vue politique et vie social vampirique en devient presque un défaut quand il s’agit du caractère des personnages qui en font des êtres froids et dénués d’empathie. Du côté des humains c’est différent, il y a ceux qui savent, ce qui refusent d’y croire malgré les preuves et ceux qui ignorent simplement, Jess vogue un long moment sur la seconde catégorie, c’est un être factuel, un historien qui se base sur les faits et la logique mais comme disait Sherlock Holmes « Une fois l’impossible écarté, ce qui reste, aussi improbable que ça paraisse, est forcément la vérité. ».

Petit point sur la mise en page, je trouve qu’il serait plus facile pour le lecteur de suivre le passage d’un personnage à un autre avec un simple passage de ligne et nouvel inter-ligne, je me suis souvent demandée qui étais-je en train de suivre maintenant ? J’ai aussi aperçu (sans les relever) quelques coquilles sans importance mais je me dis que si je les ai vu ; je ne serais pas la seule.

En conclusion, une histoire intéressante, très prenante et parfaitement menée avec de l’action, de la réflexion, du passé, du présent, il manque un chouilla d’émotions. Une plume qui se lit avec fluidité et entrain, ce n’est pas un texte léger, nous sommes assez loin de la bit-lit, c’est vraiment un texte vampirique avec des vampires dans ce qu’ils ont de plus, cruel, avide, assoiffés de pouvoir et en même temps secrets et plus ou moins respectueux de la hiérarchie. Je regrette simplement que tant de question restent en suspens, dans un sens je comprends le souhait de l’auteur de garder le lecteur sur sa faim, j’aurais au moins voulu savoir comment Kath s’était retrouvée emprisonnée en Sibérie, c’est évoqué mais tellement survolé que la réponse n’est absolument pas claire. La fin du roman nous propose une présentation de chaque personnages ainsi que les règnes des vampires, ce que je comprends un peu moins c’est la présence des « chapitres bonus », je n’y ai pas trouvé d’intérêt.

Un livre à découvrir, ne serait-ce que pour l’Histoire des vampires revue à travers les âges qui est fascinante.

Tagué: , , , , ,

Classé dans :Bit-lit - Urban Fantasy, Chroniques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :