De Rêves en Livres…

Etiquette & Espionnage 1 : Le pensionnat de Mlle Géraldine de Gail Carriger

etiquette-et-espionnage-le-pensionnat-de-mlle-geraldine-gail-garriger

Sortie le 12 Mars 2014 chez Orbit

Acheter sur Amazon
Etiquette & espionnage (Le Pensionnat de Mlle Géraldine*)

Quatrième de couverture :

C’est une chose que d’aprendre à faire une révérence comme il faut.
C’en est une autre que d’apprendre à la fire en lançant un couteau

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Mlle Géraldine pour le perfectionnement des jeunes dames de qualité.

Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.

Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

 

L’Avis d’Eric :
C’est avec impatience et excitation que j’ai ouvert ce roman de la nouvelle série Young Adult de Gail Carriger.

Ici nous nous trouvons dans le même univers que le protectorat de l’ombrelle mais temporellement parlant les événements se déroulent des années avant. Pourtant on ne se retrouve pas perdu car on redécouvre des personnages que nous connaissions déjà, sous un aspect plus juvénile, tels que madame Lefoux ou Lady Kingair.

Gail carriger maîtrise son sujet avec efficacité et précision, l’atmosphère est en tout point semblable à son autre série mais avec tout de même de légères différences plus adaptées à l’âge des protagonistes. Elle crée des personnages hauts en couleurs. Je dois dire que je suis totalement sous le charme de sa plume si envoûtante et si particulière.

L’histoire est toujours aussi bien rythmée et l’action ne manque pas. Arriver à conjuguer un aspect si rigide des mœurs tout en introduisant des aspects comiques et policiers est un des points forts de ce roman. On y retrouve un flegme typiquement britannique qui fait mouche.

Nous avons affaire à une série qui ne peut que devenir un coup de cœur, et Sophronia est une héroïne qui nous régale avec ses aventures, à tel point qu’on en réclame toujours plus. C’est l’effet Gail Carriger, on y goûte pour ne plus pouvoir sans passer.

En résumé un premier tome réussi et aussi un pari réussi de passer au young adult Steampunk . Une auteure fétiche pour ma part et je ne pourrais que vous dire une chose, laissez vous séduire, envoûter et rejoignez les fans de cette auteure si douée…

Tagué: , , , , , ,

Classé dans :Chroniques, Young Adult

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :