De Rêves en Livres…

Interview Marlène Jedynak

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pouvez la retrouver sur Facebook : ici

  • Pourriez vous vous présenter pour nos lecteurs

 

Bonjour Eric,

Marlène Jedynak est un de mes pseudonymes. Je suis aussi connue sous le pseudonyme Jijisub. Je suis mariée depuis 16 ans, et j’ai 43 ans. Je suis maman de deux enfants. Je m’auto-édite depuis 2010. J’écris des histoires contemporaines, science-fiction, paranormal, et fantastique.

 

  • Comment en êtes vous venue à écrire ?

 

J’étais surtout une boulimique de lecture, et l’écriture est venue très tard dans ma vie. En fait, je m’y suis mise fin août 2008 (c’est tellement frais que je m’en souviens, on sent encore la peinture *rire*). C’est une période de ma vie que je peux qualifier de charnière et les événements de l’époque m’ont poussé à essayer cette forme de création. Cela s’est mêlé également à la frustration que je ressentais aussi au travers de mes lectures. Certaines histoires me laissaient sur ma faim.  Ce fut pour moi une véritable révélation ! De boulimique de lecture, je suis passée à boulimique d’écriture.  Je ne suis attachée à aucun style particulier de littérature. J’ai toujours eu des goûts très éclectiques.

 

  • D’où vient votre inspiration ?

 

Mes sources d’inspirations sont multiples. Que ce soit une illustration, le cinéma, les fictions, l’actualité, la politique, l’histoire… ça peut vraiment partir de n’importe quoi. J’ai une amie avec lequel nous faisions des soirées que nous qualifions à l’époque de « Shéhérazade ». C’était une forme de jeu auquel nous jouions assez souvent. Avec trois mots et un contexte choisi par l’adversaire nous devions composer le synopsis d’une histoire (voir plus). Certaines nuits furent très longues XD.

 

  • Possédez-vous des petites manies d’écriture ?

 

Je pense que nous avons tous nos manies. Personnellement, j’écris avec un fond sonore. En fait, chaque histoire à une playlist qui est composée avant d’entamer mon roman. Je rêvasse beaucoup à mon scénario durant cette étape. J’en profite pour faire mes recherches et vérifier si telle ou telle mise en situation est envisageable.

On pourrait croire que je suis méthodique, mais en fait je suis bordélique, mon bureau est couvert de post-it, feuilles volantes, classeur et livres.

Lorsque j’ai terminé un roman, je l’envoie direct à mes bêtas et je ne relis rien avant un ou deux mois. Cela ne veut pas dire que je ne fais rien, en fait cette pause me permet de  décompresser, car j’écris une histoire relativement vite et sous pression… par contre après j’ai besoin d’une période de décantations, et les remarques des bêtas sont très importantes pour moi.

J’écris directement à l’ordinateur… j’ai du mal à tenir très longtemps un stylo, j’ai souvent des crampes à la main.

 

  • Une anecdote inédite au sujet d’un de vos livres ?

 

A corps perdu ne devait être qu’une romance qui ne devait faire qu’un tome à la base.  Romance toute simple, sans imprévu particulier. Mais un des personnages l’a joué solo si je puis dire. Il a pris une ampleur totalement imprévue, qui m’a poussé à réécrire le scénario totalement et là, je viens de commencer le tome 3… qui doit être le dernier (je croise les doigts !).

 

  • Quel est l’auteur que vous préférez ?

 

Un de mes auteurs préférés… c’est difficile… je dirai Isaac Asimov et également Terry Pratchett.

 

  • Quel est le livre que vous préférez ?

 

Serpentine qui est un recueil de nouvelles… je suis fascinée par l’imagination de Mélanie Fazie et l’atmosphère qui se dégage de ses écrits.

 

  • Lisez vous du M/M ? Si oui quel est le livre qui vous a le plus touché ?

 

Je vais peut-être surprendre, mais je n’en lis pas. Je lis plutôt certaines auteurs de FanFiction mature yaoi.

 

  • Qu’avez vous ressenti lors de la publication de votre premier M/M-Boy’s Love ?

 

Un grand soulagement ! (*rire*) Franchement ça a été un parcours du combattant entre le livre et mon inscription en tant qu’auteur/éditeur qui s’est faite au même moment. Lorsque j’ai eu mon roman entre les mains, je crois m’être décomposée en repensant à tout ce que j’avais traversé pour en arriver là. Ça a été peut-être deux ou trois jours après avoir reçu mes cartons que j’ai vraiment réalisé que Losing my Way était là ! J’ai ressenti de la fierté, de l’angoisse, de la joie, et encore du… soulagement (*rire*).

 

  • Est ce un choix de vous autoéditer ?

J’ai fait le choix de l’auto-édition pour plusieurs raisons. Premièrement, parce que je n’ai jamais cru qu’un éditeur pourrait s’intéresser à ce que j’écrivais. Même si je ne mange personne, je suis très solitaire et je ne me voyais pas confier mon travail à quelqu’un. Pour moi, je n’ai jamais été qu’un auteur de Fanfiction qui se faisait plaisir (et qui se fait toujours plaisir). Et puis, entre le temps où j’ai commencé à publier sur un blog et publier mon premier roman, il n’y a eu que deux ans. Je ne me trouvais pas crédible à l’époque…

Et puis, je n’ai jamais rien fait de manière conventionnelle. Je suis d’une nature indépendante et les témoignages que j’ai pu lire sur les maisons d’éditions m’ont plutôt découragée. Je manque terriblement de confiance en moi. Peut-être aurais-je pu progresser plus vite par leur intermédiaire ?

 

  • Auriez-vous un conseil à donner à quelqu’un qui se lancerait dans l’écriture ?

C’est compliqué ce genre de questions parce que nous sommes tous différents. Nous n’avons pas forcément les mêmes points à améliorer. Je dirai qu’il faut être curieux, dans tous les domaines. Avoir l’esprit ouvert et ne pas se laisser emprisonner par des carcans. Après aimer ce que l’on fait et ne pas hésiter à y passer des heures et accepter toutes les critiques, même si certaines font très mal.  Recommencer si c’est nécessaire…

 

  • Quelles sont selon vous les qualités requises pour un bon roman ?


C’est une question d’alchimie entre l’auteur et le lecteur. Soit le lecteur adhère à l’histoire, à l’atmosphère qu’a su créer le romancier, soit cela ne passe pas. Et puis, les lecteurs n’attendent pas forcément la même chose dans un roman. Je dirai qu’il y a un public pour chaque auteur ^^. Après pour moi un roman doit aller au bout des idées semées et répondre à toutes les interrogations lancées par l’auteur.

 

  • Comment verriez-vous l’homme idéal ?

Pour ma part, je dirai mon mari. Certains trouveront cela cliché, mais il est toujours là lorsque les épreuves nous barrent la route et je peux m’appuyer sur lui en toute circonstance…

 

  • Quels sont vos prochains projets ?

Les projets ne manquent pas. Tout d’abord, je vais terminer A corps perdu et là, je croise les doigts pour que tout tienne sur un seul tome… Ensuite, je voudrais également entamer le tome 3 du cycle des loups garous. J’avoue que ce tome 3 est certainement la suite qui me stresse le plus. J’ai pris tout le monde à contre pied… et il reste tellement de surprises à faire découvrir. Un recueil de nouvelles également, où le lecteur pourra découvrir la genèse des Fondateurs. Le tome 2 d’Atlantis qui est déjà bien avancé. Terminer : I love you et Mon immortel qui sont deux romances hétéro, Le vent brûlant de l’hiver, Tenkuryu, Sable mouvant, Le relais français, et Promesse d’éternité… j’ai d’autres histoires sous le coude, mais… je ne veux pas me faire peur.

 

 

  • Qu’aimeriez vous dire à vos lecteurs ?

 

Tout d’abord, je vous remercie pour cette interview, Éric et Toshokan. Merci ! Tout simplement merci. Merci de me faire partager vos commentaires. Merci pour tous les messages, et le soutien de certaines fans sans qui je n’aurais pas persévéré.

Tagué: , ,

3 Réponses »

  1. merci beaucoup pour cette super interview qui me permet d’en savoir un peu plus sur Marlène dont je suis une grand fan (^_^) mon petit chouchou Losing my way merci beaucoup je n’arrête pas de le lire et relire ^^

  2. Un grand merci pour cette interview! J’attend le tome 3 du Cycle des Loups-Garous avec une certaine impatience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :