De Rêves en Livres…

Petite Musique de Nuit d’Anne Rossi

579218_665029603553529_659105690_n

Sortie le 19 février 2014 chez Les Lucioles

Acheter sur Amazon
Petite musique de nuit

Quatrième de couverture :
Stella n’a pas envie d’aller vivre avec le nouveau compagnon de sa mère, loin de Paris. Foi de fille de journaliste, elle trouvera une solution pour les sortir de là ! Mais elle n’a pas prévu la présence d’un fantôme dans leur nouvelle maison… Elle a déjà bien assez à faire avec Amaury, le fils du compagnon, pas dégourdi du tout par dessus le marché ! Ensemble, parviendront-ils à percer le terrible secret qui sommeille dans la demeure ? Accrochez-vous ! L’entreprise est périlleuse et vous n’en sortirez pas indemnes.

 

L’Avis de Tsuki :
Je connais Anne Rossi pour certaines de ses publications et j’aime assez sa plume directe ; fluide et efficace et cette courte histoire n’y fait pas défaut.

Stella est une petite fille assez indépendante pour son jeune âge, sa mère étant journaliste, la fillette s’est déjà retrouvée à devoir s’occuper d’elle même donc quand elle rencontre Amaury, un petit garçon de son âge mais, plus dépendant de son père qu’elle de sa mère le courant ne passe pas très bien entre eux…
Ce jeune garçon a un don depuis bien des années, il ressent et entend la présence d’esprits et la maison dans laquelle ils emménagent semble hantée… Stella percevra t-elle aussi cette présence ? Va t-elle surmonté son désaccord avec Amaury pour trouver cette présence ?

Il est assez difficile de faire une chronique sur un texte court, sans avoir peur de trop en révéler mais, je vais tout de même vous dire ce que j’en ai pensé.
L’histoire est bien trouvée, c’est actuel avec une touche de fantastique, deux enfants qui refusent que leur parent respectif change de vie, l’une a grandi sans papa et s’en passe très bien, l’autre ne souhaite que le retour de sa mère. Deux types d’éducations différente, permissive pour Stella et encadrée de règles pour Amaury… Difficile dans ces conditions de s’entendre à merveille. Mais le côté fantastique de l’histoire, le don du jeune garçon à percevoir les esprits, pas forcément bénéfiques, fait qu’il est plus sur la réserve et déteste cette maison de laquelle s’élève une musique chaque nuit aux alentours de minuit ! Stella l’entend également mais, refuse de croire qu’il s’agit d’un revenant elle lui cherche une source logique ! Deux caractères diamétralement opposés qui se retrouvent confrontés à un même problème…

J’ai aimé, les personnages, même si Stella peut paraître assez antipathique c’est certainement une façon de se protéger, tout comme Amaury s’enferme dans sa musique pour écarter son don. J’ai aussi aimé le personnage de la voisine avec ses 8 chats et son côté commère du quartier, ayant grandi dans cette rue et ne l’ayant jamais quitté elle connaît tout sur tout et va pouvoir aider les enfants dans leurs recherches.

Il est vrai que ça passe très vite, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un texte pour enfants et qu’il faut donc que ce soit court pour retenir leur attention jusqu’au bout tout en étant développé ce qu’il faut. Ainsi la plume de l’auteure est parfaite pour cette histoire, on va droit au but, avec quelques rebondissements, un bon rythme et une touche de suspense et « d’angoisse ».

En conclusion, une histoire sympathique, efficace, actuelle avec une touche de fantastique qui reste au cœur de l’histoire. Quelques jours dans la vie de deux enfants que rien n’aurait pu rassembler ailleurs que dans cette étrange maison qui crie !

Publicités

Tagué: , , , ,

Classé dans :Chroniques, Enfants

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :