De Rêves en Livres…

Nëphyr 1 : Ex Tenebris de Cindy Mezni

20130818-090049.jpg

Sortie le 12 Avril 2013 chez J’ai Lu

Acheter sur Amazon :
Nephyr : Tome 1, Ex Tenebris

Quatrième de couverture :

« Mon nom est Némésis, je suis la Reine des Nëphyr. Si vous nous prenez pour de simples vampires, passez votre chemin, vous aurez tôt fait de découvrir notre nature véritable… Je dirige mon clan d’une main de fer, et quand la famine et la rébellion menacent d’éclater, croyez-moi, la tendresse n’est pas une option. Et comme si ça ne suffisait pas, des intrus ont réussi à pénétrer sur notre territoire, et ils semblent un peu trop bien informés à mon goût… »

Mon Avis :

Humm une histoire qui me semblait bien tentante vu la quatrième de couverture, et je n’ai pas été déçu.
Cindy Mezni nous décrit ici une héroïne atypique car pas nécessairement gentille, ni mièvre, ni embarrassée des choses de l’amour… En effet Némésis est la reine d’un clan de « monstres  » comme les appellent les humains. Ne pas confondre avec les vampires ou loups garous même s’ils possèdent certaines caractéristiques telles que la sauvagerie …
Ces Nëphyrs sont dirigés par leur rage intérieure et Némésis aura fort à faire pour ne pas laisser sa nature sauvage la détruire. Notre reine tant bien que mal arrive à juguler ses envies destructrices…
La trame pourrait être décrite comme classique : une jeune fille plonge dans un monde empli de violence à cause d’un psychopathe qui s’est plu à la torturer… Heureusement en dehors de cet aspect un peu « traditionnel » l’auteure arrive à créer un univers underground et gothique régit par ses propres lois.
De prime abord tout n’est qu’instinct sauvage et animal et pourtant une société existe… Nous n’aborderons véritablement que la surface de ce monde et il me tarde de lire la suite pour en découvrir les autres aspects.
Même s’il s’agit d’un premier tome, l’auteure a su le rendre vivant malgré la mise en place de son univers et sa mythologie.
Certes les personnages ne sont pas développés autant que l’on le souhaiterait mais j’espère que cela le sera dans les prochains opus car beaucoup de zones restent à éclaircir. Ici Némésis à certains moments avec sa fougue m’a fait lever les yeux au ciel car obnubilée par une chose elle est passée à côté de certaines. A croire qu’elle était monomaniaque, heureusement son sens de la déduction fonctionnait enfin à la fin.
De plus plus le livre avance plus elle nous parait « humaine » autant que faire se peut pour une Nëphyr…
Et mon dieu quelle fin, grrrr il me faut la suite…
En résumé un roman d’urban fantasy qui m’a beaucoup plu, avec une action rondement menée mais des personnages qui auraient mérités d’être développés plus. Une héroïne qui ne nous laisse pas indifférent. On sent que Cindy Mezni met en place certaines intrigues pour les prochains tomes… Un premier tome que je recommande et une auteure à découvrir.

Tagué: , , ,

4 Réponses »

  1. Ce n’est que le tome 1, et comme dans la plupart des séries, je pense que l’histoire va se développer au rythme des tomes; mais d’après le 4eme de couverture, cela donne vraiment envie de le lire, mais on va rester sur sa faim jusqu’au prochain tome, comme dans toutes les bonnes séries!!

  2. déjà fait! merci !

Rétroliens

  1. Interview Cindy Mezni | Toshokan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :