De Rêves en Livres…

Ce n’est pas du Shakespeare d’Amy Lane

ce n'est pas du shakespeare

Sortie le 13 août 2013 chez Dreamspinner Press

Quatrième de couverture :
James Richards est un professeur universitaire et mène une vie routinière. Il déménage en Californie du Nord pour fuir la rupture qu’il vient de subir, mais, à part l’adoption d’un Boston terrier, Marlowe, sa nouvelle vie ne lui apporte rien de plus.

Un jour, son élève la plus coriace lui arrange un rendez-vous avec son meilleur ami, Rafael Ochoa. Ce dernier ne semble rien avoir en commun avec James, ils viennent de milieu culturel différent et n’ont pas la même philosophie de vie. Cependant, Rafael est également beau, gentil et fait l’effet d’une piqure d’adrénaline dans le cœur d’homme approchant la quarantaine de James. Ensemble, ils formeront un pont entre les habitudes de la Côte Est de James et l’attitude décontractée de la Côte Ouest de Rafael.

Leur relation basée uniquement sur les sentiments survivra-t-elle au fait que James ne semble plus croire aux happy ends ?

Mon Avis :

Cette histoire aurait pu être touchante, un homme dans la quarantaine déçu par une relation passée s’est installé à des milliers de kilomètres de son ancienne vie.
Une de ses étudiantes voit en lui le prince charmant idéal pour son grand frère de cœur et se met en tête de les faire se rencontrer.
Notre quarantenaire ne se verra pas en prince charmant de prime abord mais la jeunesse de son prétendant le poussera à réfléchir sur lui même, ses désirs et son futur.
Je dois avouer qu’au départ James notre quarantenaire, m’exaspérait , cela s’arrange au fur et à mesure du récit. Mais son auto apitoiement :  » je suis pas assez bien » , « qu’est ce qu’il me trouve » faisait plus penser aux atermoiements d’un ado qu’à ceux d’un homme plus qu’adulte. Rafael lui au début semble le plus posé et le plus sûr des deux jusqu’à ce que les rôles s’inversent…
Les deux s’assemblent bien malgré leurs différences ethniques.
L’auteure en tout cas nous décrit une vie sexuelle un peu au dessus de la moyenne avec des hommes qui assument leur côté, j’aime le sexe, dans l’intimité bien entendu.
Et c’est marrant comme quoi on peut regarder des films récréatifs car désespérément seul, ne pas rouler sur l’or et finalement réussir à trouver son partenaire pour la vie…
Un détail par contre m’a extrêmement choqué c’est l’emploi du mot « salope » qui figure un peu trop à mon goût dans le texte, un défaut de traduction ? En tout cas c’est sûr que de ce fait le texte n’est pas du Shakespeare hélas.
Ce roman au final est divertissant mais il manque de fougue, les incertitudes de l’un puis de l’autre coupant l’élan du départ instillé par l’auteure malgré des notes d’humour au travers de personnages attachants mais stéréotypés. La fin est assez hilarante…
Une romance peu profonde ancrée dans le réel qui ne m’a pas transporté vers les sommets.

Publicités

Tagué: , , , , ,

9 Réponses »

  1. D’accord: soit tu assumes ou pas! Et à jouer à tu veux, tu veux pas, restons discrets, l’histoire perd son intérêt et on se lasse vite ?

  2. tu sais si je peux le touver sur internet gratuitement en ebook ? 😀 stp j’aimerai beaucoup le lire 🙂

  3. ahahhah je n’ai que 15 ans :/ ouai je sais à mon age on ne doit pas lire ce genre de choses ahhaha mais bon je suis comme ça ahaha 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :