Aphantasia 1 : Le Prince de Sang de Rochel Kirst

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

Dans une société asservie par les non-morts, Isaak fait partie des rares fugitifs n’ayant jamais subi le joug des vampires. Un exploit remarquable, certes, mais pas éternel. Piégé par la Milice, Isaak n’a d’autre choix que d’accepter le marché suicidaire qu’un mystérieux inconnu lui propose s’il veut espérer sauver la vie de ses proches : faire tomber Aldéric Melfort, un puissant ancien dont la lignée étend son influence à travers le monde entier.

Mais s’il est clair qu’Aldéric est un être redoutable à l’appétit aussi mortel que ses congénères, il est aussi de ceux dont l’intelligence et le contrôle charment et fascinent.

Entre eux, l’attirance est aussi incongrue que volatile et dangereuse, car Aldéric n’est pas la seule menace qui rôde autour du manoir. Arraché à sa forêt natale, Isaak pourrait en avoir rapporté plus qu’un féroce instinct de liberté.

#Dark Fantasy #Dark Romance #Romance MM #Vampires #Emprise #Possession

L’avis d’Eric :

Dès que j’ai vu que ce roman traitait de Vampires, j’étais déjà perdu.

En plus il s’agit d’une vraie dark romance. L’auteure nous dépeint des personnages forts et en parfaite adéquation avec leur nature.

Aldéric est un vampire qui vit selon les normes des vampires, on ne peut pas dire qu’il est bon ou méchant. C’est un personnage complexe. L’auteure malgré le côté dark réussit le tour de force que l’on s’attache à lui. C’est quasi de l’identification.

Isaak quant à lui est aussi un personnage complexe, sa nature d’homme libre, sa fierté et sa mission secrète font de lui un héros dont on veut le meilleur pourtant il reste faillible de part sa nature humaine. Assister au combat psychologique pour sa survie est un bien beau spectacle.

Les joutes qui se jouent entre lui et Aldéric sont étonnantes de finesse et de justesse. Les mots choisis sont un véritable écrin à cette dark romance. Ils sont dosés à l’extrême et tout le long de la lecture on a l’impression de marcher sur un fil au-dessus d’un précipice. Un mot de trop ou de moins et cela sera la chute irrémédiable. Pourtant on ne chute point. Ce numéro de funambule apporte une vraie consistance au récit.

L’atmosphère surannée mais en même temps moderne ainsi que cette psychologie maîtrisée jusque dans les plus petits détails, confèrent au récit toute la noirceur essentielle à une dark romance de qualité.

Les personnages secondaires sont aussi essentiels et l’histoire ne peut les oblitérer tellement leurs interactions rythment le récit. Francis, l’enfant, représente d’ailleurs une note de fraîcheur bienvenue dans cette atmosphère oppressante par moment.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un sans faute pour moi. D’ailleurs j’attends la suite avec impatience. Les mystères doivent maintenant être révélés, l’attente risque d’être insoutenable…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s