Cemetery Boys d’Aiden Thomas

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

« Le visage de l’esprit était tordu par une grimace, ses doigts noués dans le tissu de son haut. Il portait un blouson en cuir noir avec un capuchon sur un t-shirt blanc, des jeans délavés et une paire de Converse. « Ce n’est pas Miguel », essaya de chuchoter Maritza, mais elle n’avait jamais vraiment eu une voix faite pour ça. Yadriel gémit et se passa la main sur le visage. Du bon côté des choses, il avait invoqué un esprit pour de vrai. Du mauvais côté des choses, il n’avait pas invoqué le bon. » Un premier roman qui laisse sans voix ; véritable mélange d’authenticité et d’émotions. Aiden Thomas signe ici un titre à lire absolument, qui aborde des sujets lourds tels que l’acceptation des personnes LGBTQI+, le racisme, la colonisation,…

L’avis d’Eric :

J’avais beaucoup entendu parlé de ce roman et le thème principal m’intéressait fortement. La transidentité n’est pas abordée couramment et de plus dans un univers fantastique.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue de ce roman et comment le héros arrive à se faire accepter pour son genre.

Le traitement de l’auteur sur ce sujet est vraiment très bon. On se trouve dans un univers très normé avec des pouvoirs liés au genre. Le héros n’aura de cesse de prouver qu’il a les pouvoirs liés à son vrai genre. On sent que l’acceptation par les siens est sa priorité.

Les événements qui se produisent confortent ceci. Même s’ils sont prévisibles parfois, ce n’est pas le plus important je dirais.

Le background est vraiment au top avec ces esprits et ce peuple ancien. Je l’ai trouvé fascinant et j’avoue que j’aimerais en avoir plus car cet univers peut facilement être développé. Le folklore est vivant et très bien expliqué, il n’y a pas de zone d’ombre.

Les héros sont jeunes, mais on sent de la maturité dans leurs actes. J’ai adoré les caractéristiques particulières de chacun, ça donne du corps au récit. Yadriel m’a particulièrement touché avec son combat pour se faire reconnaître.

L’amour qui va se développer est aussi super trognon.

J’allais oublier les autres thèmes abordés comme le racisme et la colonisation. On sent ici la souffrance d’un peuple qui essaye de s’adapter pour survivre tout en gardant ses spécificités et ses rites. Ça force à réfléchir

En tout cas il s’agit d’une super découverte et la plume de l’auteur m’a conquis. J’ai super envie de lire d’autres de ses romans. C’est un #ownvoice de qualité et qui par son traitement pousse à réfléchir sur la transidentité. On sent que l’auteur a mis beaucoup de lui dans ce roman. Je vous le recommande à 200%


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s