Serghey de Matthieu Biasotto

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

Un pianiste blessé. Une infirmière déterminée. Une symphonie surprenante.

Maman solo dépassée par le décès de sa sœur, Tihana doit retrouver le chemin des soins à domicile, en tant qu’infirmière au chevet d’un patient très particulier.

Aussi élégant que difficile à cerner, Serghey est célèbre mais surtout odieux avec toutes les soignantes ayant croisé sa route. Tihana ne sait rien de lui, à part qu’il est insupportable et qu’il cache quelque chose… Comme les circonstances de ses blessures, entre autres…

Au cœur de la Croatie, il se pourrait que la sincérité d’une mère divorcée rencontre un prodige au passé trouble. Deux mondes, deux caractères qui gravitent autour de la reconstruction et une symphonie saupoudrée de doutes, de passion mais aussi d’une sublime attraction.

L’avis d’Eric :

Cet auteur nous fait une nouvelle fois voyager. Cette fois-ci le voyage sera dominé par la musique avec du suspense. Il y a en effet une tragédie à résoudre.

Matthieu sème le doute dans nos esprits tout au long, même si l’on sent au plus profond de notre être que les indices disséminés ne sont pas ce qu’ils semblent être.

Nous aurons un couple fort : Serghey et Tihana. L’un est en état d’autoapitoiement. Serghey semble avoir perdu le moteur de son existence, la musique.

L’arrivée d’une femme déterminée fera voler en éclats ses certitudes.

Tihana fait face à une tragédie et se perd dans ses recherches pour découvrir la vérité et pour que justice soit rendue. Cependant n’est-elle pas elle-même en train de couler.

Ces deux personnages écorchés par la vie ne pourront résister l’un à l’autre même si l’auteur prend un malin plaisir à ne pas leur rendre la tâche évidente…

J’ai particulièrement apprécié la plume de l’auteur, comme toujours il crée une histoire qui nous fascine. Ses personnages sont bien réels, il ne cède pas à la facilité. Le thème majeur de la romance est la reconstruction, abordée sous deux angles différents. La part de suspense sera moins intense que dans son dernier roman cependant l’histoire se joue comme sur une partition de musique, tantôt pianissimo tantôt crescendo ou même mezzo forte. Une musique des mots qui nous envoûte…

En résumé encore une réussite pour cette nouvelle romance. Un auteur qui confirme son talent.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s