De Rêves en Livres…

Force d’Intervention Iota 1: Gris à 18% d’Anne Tenino

18Gray-FR-LG

Sortie le 9 décembre 2014 chez Dreamspinner Press

Acheter chez Dreamspinner Press
Gris à 18%

Acheter chez Amazon
Gris à 18% (Force d’Intervention Iota)

Quatrième de couverture :
Dans un futur où les États-Unis ne le sont plus, l’agent Matt Tennimore doit aider des gens à sortir des États Rouges Confédérés, qu’ils aient été capturés en tant qu’agents spéciaux de son pays ou en tant qu’homosexuels ayant demandé l’asile. Il ne s’attendait cependant pas à devoir sauver l’homme pour qui il avait un faible au lycée, l’homme qui l’avait détesté à cause de son homosexualité.

Sauver James Ayala ne sera pas facile : bourré de nanos-traqueurs et avec un implant cybernétique qu’il n’est pas sûr de pouvoir contrôler mais qui lui confère des pouvoirs psychiques, est-il digne de confiance ? D’autant que l’implant semble compromettre la stabilité mentale de James.

Pourtant ils fuient ensemble, entre drones de surveillances, IA tueuses et miliciens ennemis. Jusqu’à ce que James avoue avoir détesté Matt parce qu’il le désirait. Matt ne peut résister à la tentation qui lui est offerte, pour ainsi dire, sur un plateau ; mais il veut autre chose qu’une nuit de sexe, s’ils parviennent à rentrer chez eux vivants. James est-il vraiment le bon ? Alors qu’il a une bombe à retardement dans le cerveau ? Et a-t-il vraiment changé ?

L’Avis d’Eric :
Il y a des livres qui parfois vous laissent totalement perplexe, et celui-ci en fait parti.

Une chose est certaine, ce n’est pas un coup de coeur, ce n’est pas une lecture vraiment agréable mais plutôt une lecture morne, pas sans intérêts mais n’en ayant pas beaucoup non plus.

Au niveau de l’histoire l’auteure a essayé de mélanger les genres avec dystopie, science-fiction, contemporain par certains aspects mais elle est plus arrivée à créer un joyeux mélange irréel, et délirant par bien des côtés, et pourtant dieu sait que j’adore la SF.

L’idée de départ de partir sur une Amérique divisée par le statut à accorder aux homosexuels est assez novatrice mais l’auteure n’a pas su exploiter cette idée. Dès le départ c’est fouilli et peu coordonné, par exemple on passe pratiquement d’un pays uni à deux camps on ne sait pas trop comment, de plus il semble qu’en même temps les technologies se soient développées à vitesse grand V et c’est là que le lecteur commence à être perdu, car les repères temporels ne sont pas vraiment respectés.

Ensuite la romance à proprement parlé est assez froide, distante et manque grandement de chaleur malgré quelques scènes sensuelles. On a du mal à s’identifier au couple phare, ils ne m’ont guère inspiré.

Des notions comiques sont introduites et heureusement car la consternation laisse enfin place à d’autres sentiments. Par contre, là encore à un moment il y a des Ex seals reconverties en Nonne, très peu probable et alors la perplexité nous envahit de plus en plus jusqu’à nous submerger…

En résumé une histoire qui aurait mérité d’avoir un plan mieux défini et une chronologie qui tienne la route. Les personnages manquent de charisme et au final je me suis ennuyé et me suis forcé pour finir ma lecture ce qui m’arrive vraiment très peu surtout avec du M/M. Vous l’aurez compris, ce n’est pas une recommandation que je vous fais ici…

Tagué: , , , , ,

Classé dans :Chroniques, M/M - Boy's Love - Romance Gay, Science-fiction

2 Réponses »

  1. J’ai vraiment eu du mal à le finir. C’est rare que je passe 4 jours à lire un roman et effectivement c’était morne et en même temps parfois confus. En le terminant, je me suis dit enfin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :