De Rêves en Livres…

Brute de Kim Fielding

BruteFRLG

Sortie le 7 Octobre 2014 chez Dreamspinner Press

Acheter chez Dreamspinner Press
Brute

Acheter sur Amazon
Brute

Quatrième de couverture :
Brute mène une vie solitaire dans un monde où la magie est omniprésente. Ce qui le définit le mieux serait sans doute ses deux mètres trente de laideur, et son ascendance honteuse. Personne, pas même Brute, ne s’attend donc à ce qu’il puisse être autre chose qu’une main-d’œuvre corvéable. Mais les héros sont de toutes sortes et de toutes tailles, et quand il se retrouve handicapé pour avoir sauvé un prince, la vie de Brute change brusquement. Il est invité à venir travailler au palais de Tellomer afin de devenir le gardien d’un seul et unique prisonnier. La tâche semble facile, mais elle s’avérera être le défi de sa vie.

Les rumeurs prétendent que le prisonnier, Gray Leynham, est un sorcier et un traître. Ce qui est certain, c’est qu’il a passé les dernières années dans une misère à peine imaginable : aveugle, enchaîné, et rendu presque incompréhensible par un bégaiement extrême. Et comme si cela ne suffisait pas, il est assailli par des cauchemars durant lesquels il assiste à la mort de gens vivant à proximité – pire, ses rêves se réalisent.

Tandis que Brute s’habitue à la vie au palais et apprend à connaître Gray, il découvre sa propre valeur, d’abord en tant qu’ami et en tant qu’homme, puis en qualité d’amant. Mais Brute apprend aussi que les héros sont parfois confrontés à des choix difficiles et que faire ce qui lui semble juste peut aussi l’exposer à de grands dangers.

l’avis d’Eric :
Il y a des livres qui vous marquent d’une empreinte forte et Brute en fait parti.

Brute est un homme au physique peu commun et qui fait soit l objet de la risée des autres soit leur fait peur. Pourtant malgré cela il se contente de vivre et d observer d’un air fataliste les réactions des autres. Il ne semble rien attendre de positif de la vie en dehors de quelques rares moments de plaisir dans la capitale où il peut assouvir son désir des hommes. Mais en vérité ces moments sont plus hygiéniques qu’autre chose car son physique cause toujours des réactions négatives.

L’auteure nous dépeint ici un personnage auquel on s’attache et pour qui on ne veut qu’une chose qu’il trouve le bonheur et soit accepté. C’est un beau conte qui est composé là et la douceur et la candeur des actions de Brute malgré son nom sont autant de choses qui nous font craquer.

L’action suit un cheminement tels les grands contes que nous connaissons tous. On se complaît dedans et cette saveur sucrée aiguise notre appétit. Et une morale est présente dans l histoire : ne pas se fier aux apparences … Je ne vous dirais rien de plus sur l’histoire en elle même car ce serait gâcher votre plaisir de vous spoiler. Ce livre se déguste et on y revient sans jamais en être rassasié

Vous l’aurez compris c’est un réel coup de cœur et je n’ai qu’une chose à vous dire foncez et succombez au charme de ce personnage atypique. Pour moi cette auteure est un de mes auteurs préférés. Je n’ai qu’une hâte lire d’autres romans d’elle. Déjà housekeeping m’avait plu.

L’Avis de Tsuki :
Brute est un homme de 2,30m et de plus de 100kg, il n’est pas beau physiquement, pour gagner sa vie il fait du gros œuvre sur les chantiers, transporte de lourdes charges car selon lui c’est tout ce dont il est capable. Mais sa vie bascule le jour où le Prince du Royaume vient sur son lieu de travail et le traite avec respect et déférence, mais le prince glisse au bord de la falaise et Brute vole a son secours sans réfléchir. Cet accident aura une conséquence physique sur notre héros qui est désormais dans l’incapacité de reprendre son travail sur les « chantiers », mais le Prince lui propose un travail au palais, comme garde d’un prisonnier sorcier et traître… Alors que tout cela semblait plutôt simple, les sentiments s’en mêlent et dévoileront à Brute qu’il a plus de valeur qu’il pouvait le croire. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences, un géant laid peut être un homme bon au cœur d’or !!

Je me suis plongée dans cette lecture, parce que Eric avait beaucoup aimé et que j’ai plutôt confiance en son jugement vu le nombre de MxM qu’il peut lire… Et j’avoue que j’ai vraiment beaucoup accroché à cette très belle histoire. J’ai été touchée par la personnalité de Brute, il n’attend rien de particulier de la vie, il ne fait que la subir, sans jamais imaginer trouver le bonheur, il se permet juste des instants de plaisir charnel lorsqu’il se rend à la capitale mais, là encore ce n’est jamais que le seul moyen qu’ait Brute pour satisfaire son désir des hommes. Son physique est toujours la cible de raillerie, lorsque ce n’est pas le cas il inspire la peur aux personnes qui le croisent, en bref la vie de notre héros n’est vraiment pas facile tous les jours, mais il s’en contente et fait ce qu’il faut pour survivre sans gêner personne autant que faire se peut. La façon qu’il a de se voir et d’appréhender la nature humaine m’a beaucoup touchée, j’ai été interpellée par sa douceur, sa fragilité, son besoin de contact humain mais également son étonnement lorsqu’il s’attache à des personnes et que c’est réciproque. J’ai l’impression que je vais souvent me répéter, mais j’ai trouvé les réactions de Brute tellement justes et touchantes, on ne peut qu’éprouver une tendresse démesurée pour ce géant.

Il s’agit davantage d’un conte que d’un roman conventionnel, le déroulement est « classique » dans le sens où l’on suit Brute dans son « ancienne » vie, de la découverte de son nouvel environnement à la prise de décisions difficiles qui pourraient aboutir à la fin de cette nouvelle vie qui lui plaît tant, au dénouement final. Je ne souhaite pas trop vous en révéler pour ne pas vous gâcher le découverte de cette histoire qui m’a tant plu. Je ne sais pas comment vous donner envie de le lire, je ne sais pas si beaucoup d’entre vous lisent du MxM, mais cette histoire est si joliment contée, avec un personnage principal tellement attachant, et une morale juste et réaliste, les sentiments sont purs et d’une telle justesse qu’il est difficile d’y être indifférent. Les scènes MxM à proprement parlé sont admirablement bien écrites, tout est suggéré ou du moins les scènes ne sont pas décrites du début à la fin, j’ai bien aimé cet aspect. J’ai aussi beaucoup aimé le sens des émotions de l’auteur, que se soit dramatique, tendre ou humoristique j’ai été embarqué à travers ce flot d’émotions réalistes qui a vraiment eu un écho en moi.

En conclusion, je pense que l’on peut dire qu’il s’agit là d’un coup de cœur, une écriture touchante (oui je sais je vais aller m’acheter un dictionnaire des synonymes) et juste, un personnage principal qui possède une profondeur, une complexité et paradoxalement une simplicité émotionnelle tellement… attendrissante, émouvante, poignante (haha vous voyez que je peux trouver d’autres mots =P ), je pense que mon coup de cœur est principalement pour Brute et son développement sentimental. Je vous conseille vraiment de découvrir ce texte qui a eu un écho phénoménal dans mon cœur et sur ma vision des choses, après tout la nature humaine n’est peut-être pas si empoisonnée que cela.

Tagué: , ,

Classé dans :Chroniques, Fantasy, M/M - Boy's Love - Romance Gay

5 Réponses »

  1. Je suis trop contente!!! Je pré-commanderai (^_^)
    J’avais hâte !!!!

Rétroliens

  1. Interview de Kim Fielding | Toshokan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :