De Rêves en Livres…

Réflexions sur le monde de l’édition

Depuis des mois j’assiste à des dérives dans le monde de l’édition qui me rendent perplexe voir carrément effrayé. Je sens que je vais lancer un pavé dans la mare avec mon article mais parfois certaines choses doivent être dites et peut être que cela fera réfléchir les protagonistes que je ne citerais pas, n’ayant pas envie de m’attirer l’opprobre de leurs fervents défenseurs…

Certains auteurs n’hésitent pas à prendre leurs lecteurs pour des pigeons et oui je dis bien des pigeons car je pense qu’au bout de la quatrième couverture différente pour le même roman avec le même contenu, c’est prendre les acheteurs pour des portemonnaies sur pattes. Hé oui mes mots sont crus mais ils ne font que refléter la triste réalité. Dernièrement un auteur annonce qu’il remanie son livre, excellente idée qui ne peut qu’être profitable à l’auteur et aux lecteurs, seulement à partir de cette annonce je pars du postulat que pour respecter le lecteur, la vente de la première version doit cesser et non faire l’objet d’une promotion… Au final l’acheteur voudra la dernière version et aura aussi acheter l’ancienne. Est ce que l’on doit lancer une collection sans fin d’un seul et même ouvrage ?

J’ai vu des auteurs ne pas hésiter à tirer dans les pattes de leurs collègues pour assoir leur suprématie dans une maison d’éditions, relever la moindre chose pouvant porter préjudice pour aller cancaner à la direction et cela dans tous les genres littéraire. Est ce là le visage français des auteurs ? Aux USA même si les auteurs peuvent ne pas s’apprécier, en public ils montrent un front uni et se soutiennent les uns les autres. Qu’est ce qui nous différencie des autres pays?

Oh mais rassurez vous les auteurs ne sont pas les seuls en faute car oui les maisons d’éditions ont aussi leurs torts. Dernièrement j’ai vu des ouvrages paraître intentionnellement sans correction de la part de la maison d’éditions, le correcteur intervenant après parution. Où est le professionnalisme dans cette manière de procéder ? Vous achetez un ouvrage mais il est bourré de fautes. Quand l’erreur est reconnue et n’est pas intentionnelle, on l’accepte sans peine après tout l’erreur est humaine dit on. Mais quand celle ci est récurrente et persistante alors là je dis Non. En tant que lecteur je ne suis pas une vache à lait prête à accepter n’importe quoi.

Pour ma part, je tiens à préciser que même si je suis un blogueur ayant des partenariats, je continue à acheter des romans en grand nombre. Par ailleurs une pratique pernicieuse de certaines maisons d’éditions me fait pousser des grands cris : la critique de complaisance! Ce n’est pas parce que j’ai un partenariat que cela fait de moi l’âme damnée de la maison d’éditions, je persiste et je signe, tous mes articles sont honnêtes et le resteront toujours et si ça ne plait pas et bien je n’ai pas besoin d’un partenariat pour exister. Depuis plus d’un an, vous me suivez et savez que mes avis sont toujours justifiés et je tiens à garder ma réputation sans tâche. Sauf que des blogueurs à la poursuite de la gloire pervertissent notre fonction de simples chroniqueurs. A vouloir devenir le gourou de la littérature et bien on se perd en chemin, on fait du mal et au final la chute ne sera que plus grande car ne resteront que ceux qui pourront se targuer d’un professionnalisme exemplaire, car eux on s’en souviendra.

Enfin voilà quelques comportements que je voulais évoquer avec vous et qui me font vraiment réfléchir sur l’univers littéraire français. Je serais curieux de connaître votre avis dessus.

Publicités

Tagué:

4 Réponses »

  1. J’espère que tu ne me vois pas dans ces blogueurs de l’enfer :/
    Sinon j’avoue que quand j’ai demandé mes premiers SP, j’ai eut cette interrogation moi aussi : serais-je toujours libre de ne pas aimer un livre et de l’exprimer si on me l’offre ? Dois-je continuer à lire des livres de maisons d’éditions dont la ligne éditoriale ne me plait pas, au cas ou un ou deux livres me plairaient quand même ? si oui, que faire de tout ceux que je n’aime pas ? ne pas en parler ? mais si je ne parle que de ceux que j’aime, est-ce vraiment honnête envers mes 12 lecteurs ? (oui, je parle de toutes mes lectures, ou presque)
    Et puis quid de l’orthographe ? certaines maisons sont bien moins sérieuses sur les corrections, dois-je en tenir compte dans ma notation ? et comment l’exprimer sans vexer personne, ce qui n’est pas le but, mais sans adoucir ma chronique pour autant, ce qui n’est pas le but non plus ?
    Pas facile tout ça…

    • non lol je ne te voie pas dans les blogueurs infernaux. Quand tu n’aimes pas tu le dis et c’est bien.
      Pour ma part tant que dans ma chronique je respecte l’auteur, je donne mon avis, car il faut toujours se rappeler qu’une personne a donné de son temps pour écrire ce roman et j’essaye toujours de trouver au moins une note positive, bon pour certains c’est mission impossible mais bon :/

  2. On ne se connait pas très bien même si je te suis dans l’ombre depuis un moment.
    Je pense même que tu n’as surement jamais entendu parlé de mon blog ^^
    Pour ma part, je sélectionne mes livres avec soin si bien que j’ai rarement des lectures que je n’aime pas.
    Cependant, il m’est arrivé de ne pas apprécier un livre et de le dire dans une chronique réfléchie, posée, polie mais sincère!
    Je chronique toutes mes lectures (même celle que j’abandonne) afin d’être (au moins avec moi-même) 100% en phase
    Je comprends tout coup de gueule et je le partage.
    Il est toujours délicat de rendre une chronique négative sur un SP, mais il faut que la maison d’édition comprenne que c’est le jeu. A partir du moment ou le retour est poli et mesuré, je ne vois pas pourquoi on devrait s’en priver. Après tout, nous somme là pour aider de futurs lecteurs à faire leur choix.
    Bonne continuation.
    Tahicha

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :