De Rêves en Livres…

Rien de moins que Toi de Lee Brazil

10384194_666716296715752_3393420282117504423_n

Sortie le 15 Juin 2014

Acheter sur Amazon :
Rien de moins que Toi

Quatrième de couverture :
UNE erreur de jeunesse conduit à une rencontre humiliante entre Nicholas Danville et Lord Victor Ware. Nicolas rentre chez lui en disgrâce et Victor continue sa vie dans le Ton. Des années plus tard les parents désapprobateurs de Nicholas l’envoient en ville pour retrouver un certain polissage avant qu’il se prépare à sa vie en tant que membre du clergé.
Une rencontre fortuite avec un vieil ami conduit à une nouvelle confrontation entre Nicholas et Victor. Cette fois, l’attraction entre eux brûle plus fort, Nicholas est suffisamment âgé pour savoir ce qu’il veut et Victor a fini de renier ce qu’il est.
De salles de bal aux jardins en passant par l’opéra, Victor veut prouver qu’une liaison passionnée entre deux hommes est possible, même sous le regard étroit du Ton.

 

L’Avis d’Eric :
Ce court roman est la troisième parution de Lee Brazil dans la langue de molière, nous avions déjà pu apprécié sa plume talentueuse auparavant et bien ce livre ne déroge pas à la règle…

Ici nous passons à un autre contexte car nous sommes dans une romance historique. On pourrait avoir peur car il est bien difficile de passer du contemporain à l’historique, les codes ne sont pas les mêmes et il est facile de se tromper et de rendre son récit totalement hors sujet. Lee Brazil a su évité tous ces pièges pour nous livrer un parfait petit roman historique.

Les dialogues et les réactions des personnages semblent tout simplement justes vis à vis de leur contexte. Ici nous avons affaire à un homme sûr de lui : Lord Ware et l’un des amis de son petit frère : Nicki Danville.
Lord Ware a résisté durant des semaines voir des mois à l’attraction qu’exerce sur lui le jeune Nicolas, en le forçant à s’éloigner de son environnement jusqu’à un jour où l’audace du jeune homme va faire céder les barrières de notre Lord si sûr de lui. Tout bascule à ce moment là.

La passion qui dévore nos deux amis doit aussi composer avec le contexte historique et les moeurs de cette époque. Lee Brazil attise facilement le chaud et le froid entre nos deux compères et chacunes de leurs rencontres ne sont que pur délice pour nos yeux. Nous sommes happés par ce tourbillon de passion et de sensualité.

Pour ma part j’ai eu un coup de coeur pour ce couple. Je ne leur souhaitais que tout le bonheur du monde. L’auteur nous transmet par ses mots la beauté de leur amour, on ne peut qu’être convaincu. Même si l’époque choisie engendre presque inévitablement la fin d’une relation honnie par la société, on ne peut s’empêcher de vouloir un dénouement heureux mais je ne vous en dis pas plus.

Je n’ai qu’un seul bémol à ce roman, il est trop court!!! On aurait voulu encore profiter de nos héros voir éventuellement découvrir ce qui pourrait advenir du frère de Lord Ware.

Cette histoire se déguste avec délectation telle une sucette au goût délicieusement enchanteur. Vous serez captivé, que dis je envouté par cette belle plume. Encore un coup de coeur pour cet auteur qui nous fait voyager et qui malgré le caractère court de ses histoires nous livre l’essentiel.

Tagué: , , , ,

Classé dans :Chroniques, M/M - Boy's Love - Romance Gay, Romance Historique

2 Réponses »

  1. Déjà dans ma liste d’envie sur Amazon et là tu ne l’ai des pas à résister. Je me suis promis de lire les 10 ebooks en attente dans ma liseuse avant d’en racheter mais c’est dure (>_<)
    En plus j'adore cet auteur! Je ne vais pas tenir!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :