De Rêves en Livres…

Elle de Fleur Hana

6259997

Sortie le 18 février 2014 chez Sharon Kena Editions

Acheter sur Amazon
Elle

Quatrième de couverture :
J’étais tranquillement installée dans ma petite vie quand ça m’est tombé dessus.

Je me retrouve avec des super pouvoirs, dix gravures de mode au mètre carré, une vie amoureuse digne d’un marathon et un dieu déchu frustré sur le dos.

À part ça, je vais bien. Enfin… je crois… Au fait, moi c’est Elle et j’ai 26 ans.

Bienvenue dans ma vie !

L’avis de Tsuki :
Elle est une jeune femme qui va voir sa vie chamboulée suite à une sortie avec sa meilleure amie, où elle fera la rencontre de Joshua puis de Alec deux hommes peu ordinaires avec néanmoins le point commun de descendre de Dieux mythologiques, à l’instar de Elle, sauf que la demoiselle à la particularité d’être la descendante de ces deux Dieux à la fois alors que c’est normalement impossible… mais est-ce la seule chose « anormale » de Elle ?! Quel est son destin, fera t-elle les bons choix ?!

Une histoire et un style qui aurait pu être original si ça n’avait pas été du déjà vu, ce qui ne m’a pas empêché de rire à certaines répliques de l’héroïne.
Elle est traductrice et se plaint de devoir traduire toujours de la romance paranormale niaise à la sauce Twilight, avec des héroïnes qui acceptent leur sort sans se poser de question et que ça ne dérangent pas de passer leur vie avec des êtres dangereux même s’ils brillent au soleil… cela ne vous rappelle rien ?! Moi je dirais… Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain et ce n’est pas la le seul parallèle que j’ai pu faire avec cette auteure que j’apprécie beaucoup, j’ai retrouvé une pointe de Felicity Atcock dans le caractère de Elle, elle refuse de devenir niaise comme les héroïnes des romans qu’elle traduit et pourtant elle ne peut s’en empêcher, quoique dans le roman de Sophie ça passe vraiment mieux car même si elle accepte son sort elle se bat quand même contre une réalité pourtant évidente alors qu’ici elle dit repousser sa nature mais accepte tout ce qu’on peut lui dire de plus hallucinant à cause de sa « nature »…
Ce qui se révèle vraiment dommage, pourquoi reprendre des idées venant de romans à succès ?!

Je suis tout de même allée jusqu’au bout malgré les multiples similitudes qui m’ont agacée et j’avoue que la fin m’a surprise, dans le bon et le mauvais sens. D’une part parce que la réaction de l’héroïne est totalement inattendue et donc offre un dernier rebondissement sur une fin ouverte et d’autre part parce que j’avais juste envie de coller une droite à ladite héroïne qui devient alors une anti-héroïne.

L’univers aurait pu être riche mais, je l’ai trouvé trop survolé, j’aurais aimé en savoir plus sur les Dieux, les pouvoirs, pourquoi la particularité de Elle est si rare, comment se fait-il qu’elle apprenne si vite à manipuler ses pouvoirs alors qu’elle vient à peine de les découvrir, c’est un souci récurrent dans les romances paranormales et ça commence vraiment à me mettre sur les nerfs, alors oui l’histoire est basée sur la romance, qui au passage est assez malsaine, mais ce n’est pas une raison pour ne faire que survoler les origines des pouvoirs et l’apprentissage de leur manipulation…
Pour ce qui est de la relation malsaine entre Elle et Joshua, je m’explique, ils ne se supportent pas et pourtant un lien existe entre eux les attirant irrémédiablement l’un vers l’autre sans sentiments mais juste dans le but de se reproduire… Ce lien n’empêche pas Elle de coucher avec un autre « homme » qu’elle méprise encore plus que Joshua, pour « sauver sa vie » et elle arrive même à prendre son pied… bref c’est une fille facile qu’il suffit de menacer un peu violemment pour qu’elle finisse au pieu… et ça ne s’arrête pas là, mais même si ce n’est pas avec cette chronique que vous aurez envie de lire ce roman, votre curiosité sera peut-être piquée, je ne vais donc pas vous révéler l’apothéose, du peu de cas que fait Elle sur son honneur…

Pour ce qui est du style, peut-on réellement en parler quand on s’aperçoit que c’est une copie d’idées, de caractères que l’on a déjà croisé à travers diverses lectures. Je trouve que c’est vraiment dommage, j’avais trouvé l’idée du challenge pour que Elle cesse de jurer était originale mais, comment savoir si cela sort de l’imagination de l’auteure ou bien d’un autre roman qu’elle a pu lire… C’est difficile de savoir s’il y a une pointe d’originalité dans ce roman alors que j’adore les livres traitant de la mythologie Grecque je me suis trouvée déçue par celui-ci…

En conclusion, une déception due à cette recrudescence de déjà-vu, certes j’ai ris mais est-ce l’humour de l’auteure ou ai-je simplement retrouvé des traits de caractère que j’appréciai déjà ?
Une découverte qui me laisse pleine de questions, d’un goût de déjà-vu et une pointe de déception qui ne fait que s’accroître au fil du temps…

Publicités

Tagué: , , , ,

Classé dans :Bit-lit - Urban Fantasy, Chroniques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :