De Rêves en Livres…

Interview Cyprien Sades

1460108_651501878233265_1806054078_n
– Pouvez vous vous présenter pour nos lecteurs ?
J’avoue ne pas vraiment savoir quoi dire… Donc je suis Cyprien Sades, j’ai trente deux ans et je gratouille des monceaux de papiers depuis que j’ai une douzaine d’années. Je vis très tranquillement dans le Sud de la France.
– Cyprien Sades est je suppose un pseudonyme, de quoi vous êtes vous inspiré pour le créer si cela en est bien un ?
C’est bien entendu un pseudo, il a été trouvé par une amie il y a de longues années (j’ai passé avec elle de belles vacances d’ado à Saint-Cyprien), j’en aurais hypothétiquement changé si je n’étais pas aussi peu inspiré pour ce genre de choses ! Mais bon, il a sa petite histoire et j’y suis attaché, même si Elie Semoun a depuis un peu gâché la beauté du prénom du martyr 😉
Et puis pour le Sade c’est facile, même si j’ai honte d’avoir utilisé un auteur si Classique.
– Comment en êtes vous venu à écrire de la romance gay ?
Bonne question, je ne sais pas, j’en ai toujours plus ou moins écrit sur des coins de tables. Demandez à mon éditeur qui m’a croisé il y déjà dix ans de cela. Julien et Jonathan m’accompagnaient depuis un paquet de temps et je trouvais qu’il était temps de leur donner un peu chair. Et puis je suis affreusement fleur bleu alors c’était quelque part très inévitable.
– Y a t’il une part autobiographique dans By the Way ?
Absolument pas un gramme. Quoique Julien me ressemble beaucoup.
– D’où puisez vous votre inspiration?
Dans tout et rien : une situation de la vie quotidienne, de l’observation des gens dans les transports en commun. Parfois une idée fait « blop » au fond de mon crâne et je m’y accroche.
– Est ce que cela a été simple de trouver un éditeur ?
Simple, oui, d’autant plus simple que « By the way » était seulement une historiette que je souhaitais partager, pas du tout conçue pour être un roman. Je l’ai envoyé à Pedro Torres de Textes gais que je connaissais pour avoir commis quelques nouvelles sur son site internet il y a quelques années. C’est lui qui après avoir lu m’a proposé de le publier, je ne pensais pas cela possible.
– Lisez vous de la romance gay ou M/M, et si oui quel est le livre qui vous a le plus inspiré ?
Je n’en lis que très peu, voire pas du tout. Quelques nouvelles en ligne, les quelques publications d’Alain Meyer, deux trois essais sur les gays dans l’Histoire, un ou deux Mercedes Lackey parce que j’adore l’Heroic Fantasy et que ça rejoint ma sensibilité. Mais je suis affreusement ignare en la matière et je le regrette un peu (et Game of Thrones me vampirise tout mon temps de lecture).
– Comment pourriez vous décrire l’homme parfait ?
L’homme parfait ! Il n’existe pas ! Et c’est tant mieux. L’homme parfait doit être ennuyeux à mourir…
Si je force un peu mon imagination je dirais que l’homme parfait doit s’accepter lui même et accepter l’autre. Le regarder avec les yeux bien ouverts et trouver jolies les aspérités qui sont l’Essence de l’Etre humain et sa beauté. Il doit être enthousiaste pour la vie et avoir de jolis yeux 😉
– Avez vous des manies d’écriture ?
Je ne dirais pas que c’est une manie mais je dois être seul chez moi quand j’écris. Ce qui arrive affreusement peu. Et je dois mettre très fort une bande son adéquate.
Relisez BtW(By the Way) avec Divenire ou Le Onde de Ludovico Einaudi en soundtrack.
– Avez vous d’autres projets littéraires pour l’avenir ?
Absolument. Le prochain est en cours d’écriture, s’il plait à mon éditeur vous pourrez le lire ! Pour l’instant c’est une sorte de suite/side story mettant en scène un personnage de BtW(By the Way) qui a toute mon amitié (bande son : Sex Ball de Shaka Ponk)
Maintenant que j’ai commencé, je ne m’arrêterai plus.

– Qu’aimeriez vous dire à vos lecteurs(ices) ? 

Déjà que je suis très étonné d’avoir des lectrices. Ensuite que je suis vraiment très heureux d’avoir fait passer un bon moment à mes lecteurs et lectrices, et que c’était là ma seule et unique ambition.
Julien et Jonathan ont été très chaudement accueilli et plutôt bien compris (malgré le nombre assez inconséquent de scènes de fesses). Je voulais faire sourire et je remercie du fond du coeur ceux qui l’ont fait.

Tagué: , , ,

1 réponse »

  1. Merci pour l’interview c’est vrai que Julien et Jonathan me manque et découvrir un spin-Off avec un personnage de leur entourage me remplie de joie. Hâte de découvrir tout cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :