Interview de Maria J. Romaley

Alors aujourd’hui intéressons nous à une toute jeune auteure chez Rebelle Editions : Maria J. Romaley
Elle sort son livre le 20 Juin : L’Ame de la Nuit : Nitescence
vous pouvez la suivre sur son site web : Maria J. Romaley

885874b77e61a5a436cc7f060c6735b8

nitescencemaria1

1 Peux tu te présenter pour tes lecteurs potentiels qui ne te connaitraient pas encore ?
Je m’appelle Maria J. Romaley. Mon pseudo « Romaley » vient de la contraction de mes trois noms de famille Rojas Marquez Leydier. Ils ne rentraient pas sur la couverture et comme chacun d’eux est une petite part de mon histoire, je ne voulais pas tronquer. Sinon, je vais avoir 34 ans, j’ai deux enfants, je suis une geekette folle de jeux vidéo (entre autre) et assistante de direction pour manger ^^. J’ai écrit un recueil et plusieurs nouvelles pour des webzines par exemple, je suis aussi rédactrice pour N-GAMZ, un site qui aime tout ce qui touche à la culture japonaise mais aussi jeux, ciné etc… Bref, j’écris sur beaucoup de choses et un peu partout.

2 Comment t’es venu le goût d’écrire?
Depuis toujours, c’est un bon moyen pour moi de sortir le méli-mélo qui est dedans. De plus, la langue française n’est pas ma langue maternelle et c’était une sorte de défi pour moi que de rabattre le caquet de ceux qui me traitaient d’étrangère par exemple. Je suis du genre revanchard lol. Mais par-dessus tout, c’est un plaisir, surtout lorsque ce que j’écris prend vie et me mène là où je n’aurais jamais imaginé aller.

3 Qu’est ce qui t a fait sauter le pas d’être publiée?
Les internautes. Je postais mes écrits sur fanfic.fr. Beaucoup m’ont dit que j’avais une jolie plume, que mon histoire était addictive… Puis mes amis m’ont poussée jusqu’à ce que je franchisse le pas. Ce n’était vraiment pas évident de se soumettre au jugement des autres. Mais j’ai décidé de prendre les critiques comme une façon de me pousser encore plus loin, de faire mieux. Et voilà.

4 Comment as tu effectué ta recherche d ‘éditeurs?
D’abord, je me suis assurée d’envoyer un texte le plus travaillé possible. J’ai eu une beta-lectrice pointilleuse et inflexible qui m’a poussé jusqu’au bout. Sans elle, je n’aurais jamais été éditée. Puis je me suis procurée le guide de la grenouille intergalactique du site Cocyclics. Il recense les maisons d’édition du fantastique. Il m’a fallu 2 ans et trois contrats pour trouver quelqu’un de bien. D’abord chez Sharon Kena, puis chez Rebelle.

5 Parles nous de ton livre Nitescence à paraître chez REBELLE, ses personnages , son inspiration, son univers…
Inspiration ? Mes rêves. Et sûrement l’influence du jeu vidéo Diablo pour l’apparence de mes anges.
Je voulais écrire une romance, car c’était ce qui me semblait le plus important et que je n’avais jamais fait. J’avais déjà pondu des romans fantastiques mais sans jamais trouver LE truc qui me faisait m’investir à 1000% ! Puis quand j’ai eu le déclic, c’est partit tout seul.
Pour le personnage principal, Tara, je voulais quelqu’un d’atypique. J’en avais marre de voir des barbie-bit-lit aux super pouvoirs et au corps de top model avec tous les mecs qui bavent sur elle. J’avais envie d’une trentenaire, maman, comme vous et moi et qui devrait lutter non seulement pour sa survie mais aussi pour celle de son fils. Le tome 1 met les choses en place, mais au final, ce que je voulais voir, c’est jusqu’où peut aller une mère pour son enfant.
Pour le beau héros, forcément, j’ai tapé un peu plus dans les clichés. Mais même si Daegan est beau physiquement, il est loin des clichés des tops models habituels. C’est quelqu’un de torturé par la vie, un prince de tragédie russe et qui est pourtant capable de surprendre par son humour et son côté parfois dépravé… Mais je vais pas tout dévoiler non plus ^^
Pour le monde en général, je voulais que ce soit ancré dans la réalité et qu’on s’en éloigne au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Ca parle d’anges et de démons mais à ma sauce… piquante. Un mélange de bouddhisme, de fantastique comme dans buffy et la bit-lit actuelle, mais rien de vraiment déjà vu. Il fallait que ce soit original. Sinon ça ne m’aurait pas plut.

6 Si tu étais un des personnages de Nitescence lequel serais-tu ?
C’est une question très difficile car il y a un peu de moi dans chaque personnage. Le côté maman de Tara, la fougue guerrière de Daegan, la joie de vivre de Lucie… Mais au final, je serais la chatte, Patte-Blanche. C’est celle qui voit et qui sais tout. Comme l’auteur derrière son clavier ^^

7 Quand est ce que paraîtra la suite de Nitescence?
Je ne sais pas. En 2014 mais cela dépendra des ventes alors achetez-le ! hihihi !

8 Lis tu du M/M ? et si oui quel livre t’a le plus marqué?
Oui, je lis du M/M, j’en écris même. Pour moi, homme ou femme, le sentiment amoureux est aussi pur, aussi passionné. Mon préféré reste l’Ours, la loutre et le moustique. Une belle histoire d’amour, autant passionnelle que d’un père et son fils. Cette histoire m’a beaucoup touchée et je la recommande à tout le monde. Je cherche encore la perle rare qui mêlera fantastique et romance. J’avais beaucoup aimé à la poursuite de Seth aussi.

9 Je sais que Nitescence était déjà paru avant et que tu l’as remanié, cela a t il été dur?
L’enfer sur Terre, la galère totale. Je voulais tenir compte des remarques de mes premiers lecteur et il a fallu que je remanie tout, à la fois parce que je suis terriblement exigeante, mais aussi parce que je voulais rajouter un milliard de détails. Maintenant, je dois enchainer avec le tome 2. Mais franchement, me casser la tête en valait vraiment la peine. Je suis arrivée à vraiment faire ce que je voulais et à offrir un livre à la hauteur de ce que voulaient les fans qui me suivent. Du moins, je l’espère !

10 Pour toi à quoi ressemblerait l’homme parfait?
Au mien ! Patient, compréhensif, un guerrier volontaire et tendre en privé. Mon fiancé aux yeux verts (hum hum, on se demandera pas d’où ça sort hein !), capable de prendre tout en main parce que je suis trop investie dans un passage, ou qui me soulage quand la deadline est proche, ou qui me supporte encore malgré mon pétage de plomb quelques jours avant la sortie… Quelqu’un qui me soutient et qui m’aime comme je suis. Attention, il est à moi !

11 as tu des petites manies d’écriture?
Je suis incapable d’écrire sans musique. J’ai différentes playlists selon le style de scène à écrire et pas moyen de faire sans.

12 Où trouves tu ton inspiration en général?
Dans le vécu, dans les faits réels, dans ce qui me tourmente, me révolte ou ce que j’aime. Patte-Blanche par exemple, m’a été inspirée par mes chats (et la suggestion d’un ami). Lucie a des traits de caractère de ma meilleure amie… Et bizarrement, cette réalité est aussi complétée par mes rêves qui sont parfois complètement hallucinants. En gros, ça vient de l’intérieur, de ma propre vie, de ceux que je fréquente et que j’aime.

13 Quels conseils donnerais tu à celui qui voudrait écrire un roman?
Soyez vrais, soyez passionnés et surtout, ne lâchez jamais rien. Ecrire c’est comme toute activité : de l’entrainement, de l’échec, se relever et continuer. Peut importe le temps ou le talent, c’est toujours la volonté qui fait la différence.

14 Quel métier rêvais tu de faire étant enfant?
Je voulais être pilote de chasse. Mais à l’époque, c’était interdit aux femmes. Puis vers neufs ans, j’ai découvert le fantastique. Depuis, j’ai toujours voulu être écrivain et c’est en passe de se réaliser. Il faut se battre pour réaliser ses rêves.

15 Quels sont tes autres projets pour l’avenir ?
Ecrire, écrire écrire ! Je suis en pleine conception d’une romance contemporaine que je vais rédiger cet été. Puis j’ai le tome 2 de ma série à revoir , le 3 à écrire, puis je veux reprendre un autre de mes projets qui sera une romance paranormale (pour laquelle je dois à nouveau chercher un éditeur) et je tiens absolument à écrire une romance M/M dès que je le pourrais. Les personnages commencent à taper fort à la porte de mon cerveau et je ne vais pas tenir bien longtemps.

16 Quelle est ta lecture du moment?
Lire ? Quand ? Comment ? T’as un retourneur de temps pour m’aider ? Plus sérieusement, je lis pas mal de romance en ce moment, histoire d’en comprendre les rouages. Mais pas de coup de cœur à citer depuis L’ours, la loutre et le moustique. Je compte sur toi pour me fournir une perle rare !

17 Un mot pour tes lecteurs ?
Merci. Sans vous, un écrivain n’est qu’un idiot qui tape sur un clavier. C’est vous qui nous motivez, nous soutenez, nous donnez vie ! Alors n’hésitez jamais à commenter un roman sur facebook, amazon, sur le mail de l’auteur, booknode etc… Les critiques permettent de s’améliorer et les encouragements d’avancer plus loin encore.
Alors merci !!!!


Une réflexion sur “Interview de Maria J. Romaley

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s