L’amour de A à Z de S.K. Ali

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

D’un côté, il y a Zayneb, qui a été exclue de son lycée pour avoir dénoncé l’islamophobie de son professeur en plein cours. Elle décide alors de partir chez sa tante à Doha, au Qatar, pour commencer ses vacances de printemps en avance. Se sentant coupable d’avoir en plus causé des ennuis à ses amies activistes, Zayneb est déterminée à devenir une meilleure version d’elle-même : une personne qui tient sa langue. 
De l’autre côté, il y a Adam, qui a arrêté d’aller en cours depuis qu’il a appris qu’il est atteint d’une sclérose en plaques, la même maladie dont est décédée sa mère. Pour pouvoir passer plus de temps avec son père et sa sœur, il décide de rentrer à Doha. Mais il est aussi déterminé à cacher son diagnostic à son père, toujours en deuil. 
Devant les autres, Zayneb et Adam jouent un rôle, cachant ce qu’ils pensent réellement entre les pages de leurs journaux intimes. 

Puis la plus merveilleuse des étrangetés se produit : Adam et Zayneb se rencontrent…

L’avis d’Eric :

Les thèmes abordés dans ce roman sont forts : la maladie, l’islamophobie et le fait de se convertir.

Leur traitement est magistral, il pousse à réfléchir notamment sur l’islamophobie. Ma mère était musulmane donc j’ai retrouvé certaines choses de mon enfance dans ce roman.

J’ai aimé la romance toute en délicatesse qui se noue entre Adam et Zayneb. Elle se concrétise au fur et à mesure et ils ont à cœur qu’elle suive les étapes en adéquation avec leur foi. Cet aspect est magnifique. Notre cœur tend vers eux, on ne peut s’empêcher de sourire de bonheur face à certaines situations.

Par contre tout n’est pas rose dans ce roman ainsi que la vie réelle, cependant un message d’espoir est sous-jacent, espoir que chacun soit accepté tel qu’il est. L’auteure insère beaucoup de positivité dans ce roman ce qui contrebalance la noirceur de certaines attitudes.

La maladie d’Adam est dure, l’acceptation de celle-ci met du temps, comme celui que met Adam à en parler à sa famille.

J’ai aimé aussi le fait qu’on parle de conversion, cela montre bien que n’importe qui peut trouver dans l’islam une paix intérieure. Il n’y a aucun jugement, seule subsiste l’acceptation de l’autre.

L’auteure avec ses mots a écrit un superbe roman actuel que tous devraient lire pour se poser les bonnes questions et réfléchir sur leur propre comportement et comment chacun appréhende la foi des autres. Je suis heureux de l’avoir lu et je dois dire que maintenant je m’intéresse aux autres écrits de l’auteure.

Laissez-vous tenter par ce roman qui m’a totalement conquis. J ai passé un moment délicieux en compagnie de ses personnages.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s