Les Loups de Walburg 2 : Les chants désespérés du Trappeur de George J. Ghislain

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

Homme des bois, habitué à la solitude, Karl-le-Trappeur n’avait jamais questionné son célibat. Sauf maintenant, depuis l’arrivée d’Arn et de Günther au village. Leur passion avait révélé un énorme vide dans sa vie.

Aujourd’hui, cette solitude lui pèse d’autant plus que Pablo, le bel Espagnol libéré des geôles avec Arn, vit au village. Magnifique, rieur, séducteur et qui aimait, beaucoup, les femmes. Et puis, il y a aussi Conrad, le Bourreau de Prague… Un homme aux chairs balafrées jusque dans son âme…

Le combat étant perdu d’avance, Karl accompagnera Pablo sur le chemin du retour en Castille, avec Conrad et Magda, afin de se laisser le temps de clôturer une histoire d’amour à sens unique.

Pinsel l’accompagnera, entraînant avec lui un louveteau noir timoré dont le destin semble parallèle à celui de Karl. Ce périple s’apparentera à un véritable voyage initiatique pour un homme désespéré ayant passé sa vie dans les bois monotones de Germanie.

George J. Ghislain colore son récit d’authenticité en restaurant non seulement l’ambiance de 1361, mais aussi ses paysages, son architecture et ses coutumes. De la Germanie jusqu’en Castille. Et puis, il y a les loups noirs. Qui s’ajoutent à la quête et s’approprient le cœur de Karl…

L’avis d’Eric :

Le premier tome avait été un coup de cœur, le second ne déroge pas à la règle.

Ici nous allons suivre Karl, un homme qui a besoin d’amour mais il semble toujours s’amouracher sans espoir. Son personnage est attachant, surtout qu’il va traverser des épreuves qui menaceront de le briser, j’en ai eu mal pour lui mais le bonheur est au bout du chemin…

Bien entendu les autres personnages ne sont pas en reste, ils contribuent fortement à rendre cette histoire consistante et crédible à souhait.

J’ai adoré les interactions avec les loups qui se révèlent être une famille. La hiérarchisation est sans faute. Chacun possède sa place.

Je dois avouer que l’auteur a pris un malin plaisir à brouiller les pistes, parfois on s’attend à quelque chose puis c’est un variant qui se produit.

Comme toujours la plume est belle et elle nous conte sans fioritures exagérées une histoire qui nous captive du début à la fin.

Une chose est certaine, la fin est surprenante mais en même temps si logique…

Maintenant j’ai hâte de pouvoir attaquer le prochain volet. Ces loups sont décidément bien irrésistibles…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s