De Rêves en Livres…

Protection rapprochée de Jane Seville

1410-protection-rapprochee_org

Sortie le 24 Octobre chez Milady

Acheter sur Amazon
Protection rapprochée

Quatrième de couverture :
QUAND LE TUEUR À GAGES S’ÉPREND DE SA CIBLE…

Témoin d’un meurtre perpétré par la mafia, Jack Francisco, chirurgien, est devenu l’homme à abattre. Mais, D, le tueur à gages chargé de l’éliminer, ne peut se résoudre à presser la détente lorsqu’il retrouve sa trace. Il décide même de le protéger. Les deux hommes sont désormais les cibles d’une traque sans pitié. Forcés de s’entraider pour survivre, ils vont découvrir qu’ils ont davantage à partager qu’ils l’imaginaient et forger un lien bien plus fort qu’ils s’y attendaient…

L’Avis de J.T. :
(Je tiens à préciser que j’ai lu la version originale de chez Dreamspinner, je ne peux donc pas juger de la qualité, bonne ou mauvaise, de la traduction de chez Milady.)

Le récit débute dans la tête du dénommé D, tueur à gages avec un code de l’honneur bien à lui. En plongeant ainsi dans l’esprit de cet habitué des motels crasseux et des bars douteux, l’auteur nous dépeint un monde très noir, tel que l’on peut s’y attendre dans la vie d’un criminel. D’emblée, je déconseille vivement ce livre au lecteur ou à la lectrice adepte des romances légères et guillerettes.

Arrive ensuite le point de vue de Jack Francisco, chirurgien de son état, qui bien malgré lui, et à cause d’un malheureux cookie, se retrouve témoin clé dans une affaire de meurtre qui pourrait permettre aux autorités de coffrer de redoutables et renommés mafiosi. Comme vous vous en doutez, son histoire n’aide pas à alléger le portrait noir que Jane Seville dresse du monde qui nous entoure et que nous n’avons pas l’habitude de voir.

Le destin, bien entendu, ne pouvait que les réunir, puisque D se voit forcé à retrouver et à tuer Jack… Mais en dépit du chantage dont il est victime, D est incapable de porter le coup fatal. S’ensuit des chasses à l’homme, des kidnapping, des sauvetages, et tout ce qu’on attend habituellement d’un thriller hollywoodien.

En dehors de ces stéréotypes, voir ces deux opposés se rapprocher, apprendre à se connaître et à s’apprécier, voir le cœur de Jack s’enhardir tandis que le cercueil de glace autour de celui de D fond peu à peu, en fait une lecture agréable pour les fans du genre, même si je lui reproche quelques longueurs au cours de ces 308 pages. C’est souvent très noir, et très prenant émotionnellement (peut-être un peu trop, parfois, comme si l’auteur avait voulu affliger ses héros de tous les maux de la terre pour nous obliger à être triste pour eux).

Mais ce n’est pas que noir. L’auteur y mélange des notes de couleur, par des traits d’humour, des sentiments plus ou moins forts, la tolérance, la confiance. Et le sexe. Certains chapitres y sont presque entièrement consacrés et… Eh bien, disons que Mrs. Seville sait y faire. Tout à tour brutales, sensuelles, ou tendres, de quoi satisfaire les goûts d’un peu tout le monde et je ne pense pas qu’elles vous laisseront indifférents.

Quelques scènes m’ont réellement pris par surprise de par leur changement abrupt de narrateur, mais au final, elles n’étaient pas de trop, ou alors de trop peu.

En résumé, un roman mitigé qui, à mon avis, plaira beaucoup à certains et moins à d’autres, mais qui vaut définitivement la peine d’être lu par les fans du genre.

 

L’Avis de Tsuki (rajout du 16 Novembre):
Première parution du genre aux éditions Milady vous pensez bien que je me suis ruée dessus pour le découvrir. Je pense que la quatrième de couv’ est assez explicite et mystérieuse, je ne vais donc pas m’attarder sur un résumé qui en révélerait trop (même si on sait tous que je ne vais pas réussir à m’empêcher de le faire un minimum à un moment de la chronique).

Dans un premier temps ce que je peux dire de ma lecture c’est qu’elle a été plaisante, j’ai vraiment passé un bon moment le temps de ces plus de 500 pages, je deviens une adepte ou bien je suis une adepte de romance (depuis le temps que je dis que je le deviens, il est temps d’officialiser la chose non?), mais cette romance est différente de ce que j’ai déjà pu lire. Non parce qu’elle se passe entre deux hommes, vous connaissez mon engouement pour le genre boy’s love, MxM mais par rapport au contexte de l’histoire, je n’avais jamais (d’après ma mémoire) lu une romance qui se déroule au milieu d’une « enquête » si l’on peut qualifié la diégèse ainsi, un contexte de suspense. Le schéma (vous devez en avoir marre que je parle de cela, si c’est le cas, dites le moi je tournerais autrement la phrase) n’en reste pas moins similaire à toutes les romances, mais ce contexte ajoute un plus, un changement que j’ai apprécié.

J’ai trouvé que la mise en place du « couple » était moins rapide que dans les romances contemporaines et ça n’a pas été pour me déplaire, on sait qu’à un moment donné ils vont finir ensemble, on l’attend, on le désire mais, ils prennent leur temps ne s’avouant pas immédiatement qu’il existe la plus infime possibilité d’une romance entre eux. Le monde dans lequel évolue nos deux héros, n’est en rien parfait et tout rose, nous sommes ici dans un monde de criminels où la mort et la violence sont très présentes, que se soit pour D. qui est tout de même tueur à gage, donc c’est évident qu’il ne rêve pas de licorne ou de bisounours, mais aussi pour Jack, chirurgien maxillo-facial, et qui voit donc chaque jour les ravages d’accidents, de violence ou de malformations génétiques. Ceci diffère également, de ce don j’ai l’habitude de lire en roman mais, n’étant pas réticente à un monde noir reflétant plus la réalité qu’un champs de coquelicot, cela ne m’a absolument pas dérangés bien au contraire.

La rencontre entre D et Jack est atypique et nous réserve bien des surprises, la façon dont ils apprennent à se connaître, à se découvrir, leur caractère si différents mais, qui parviennent à se compléter est vraiment intéressante à lire et à suivre. Et puis quand une histoire est agrémentée de courses poursuites, d’enlèvements, de sauvetages de vie réciproque ça en jette tout de même non ? J’ai bien accroché avec ces personnages, même si on a parfois l’impression que l’auteur leur met toute la misère du monde et les pires choses qui peuvent arriver sur leur épaules pour attendrir ou touché le lecteur que nous sommes, c’est de temps à autre « trop ». Mais la façon donc Jack fond petit à petit pour D. malgré son passé et voir l’armure un béton armé de D. se fissurer jusqu’à exploser est assez intense et très prenante.

Mais il n’y a pas que de la noirceur dans ce texte, l’auteur à su alléger certains passages à coup de traits d’humour bien trouvés et parfaitement placés, mais aussi avec des scènes de sexes très bien écrites, je ne répète pas les points fort pour moi dans ce genre de scène si ?! Bon pour ceux qui ne me lisent que rarement ou pour la première fois… je déteste la vulgarité dans ce type de scène mais ici, il n’y en a point. Je dirais même plus que l’auteur à su diversifier les plaisirs, parfois brutal (ou bestial?!), d’autres fois sensuel ou avec tendresse, il y en a pour tous, n’est-ce pas fabuleux ?

Et si on en venait à ce qui m’a agacé ?! Je ne sais pas si j’ai lu la version définitive ou non mais, sincèrement, pour vous j’espère que non ! Tout au long du livre il y a inversion des prénoms, pourtant ils ne se ressemblent pas, c’est Jack et D. il n’y a pas moins ressemblant si ?! Et pourtant on a parfois le nom de D. à la place de celui de Jack et inversion. Tout comme pour la couleur des yeux, au début ceux de D. sont noisette et d’un coup ils sont bleu azur puis redeviennent marron… à l’instar d’un mois qui est d’abord mars puis devient avril quelques chapitres plus loin, comment vous dire… Quand ça arrive une ou deux fois, c’est tout ça arrive et encore ça reste agaçant mais quand c’est tout le long du roman… Il y a également quelques petites erreurs de mise en page en ce qui concerne les dialogues, un personnages parlent, on change de tiret mais c’est toujours le même qui parle, ainsi que des coquilles par-ci par-là. Bref la personne qui a relu le livre s’est dit qu’il (ou elle) allait tenter de nous perdre et de nous retourner le cerveau… Mais voilà j’ai voulu retenir le positif de ce livre alors je ne m’y suis pas arrêtée même si, au final ça m’a tout de même bien gavé !!

En conclusion, des personnages attachants et différents, une histoire prenante et très intéressante malgré quelques longueurs. J’ai beaucoup aimé le contexte et l’écriture, les descriptions sont piles ce qu’il faut, pas trop pompeuse, ni trop expéditive, tout comme le caractère et la relation des personnages. J’ai apprécié le côté noir de l’histoire, à l’instar des notes plus légère amenées pas l’humour. Je regrette juste les points négatifs relevés juste au-dessus. Ce livre n’en reste pas moins une lecture agréable et à lire pour les fans du genre !!

Tagué: , , , ,

Classé dans :Chroniques, M/M - Boy's Love - Romance Gay, Thriller-suspense-policier

5 Réponses »

  1. Merci pour cette avis, moi il me tente bien dja pré-commandé^^

  2. Comme vous avez précisé que vous n’aviez pas pu juger de la qualité de la traduction de Milady, je vais donner mon appréciation du livre pour compléter la vôtre.
    Le livre est très bien, l’histoire bien ficelée et les personnages attachants. L’auteur nous tient généralement en haleine. Et les scènes de sexe sont très réussies.
    Cependant, je dois dire que j’ai été très déçue de la qualité de la traduction et de la correction de Milady. En effet, les noms des personnages sont souvent interchangés, ce qui rend quelquefois la compréhension difficile, des absences de signes de ponctuation, des majuscules qui manquent après le point, des tournures de phrases pas claires.
    Bref, un très bon livre dont la lecture est malheureusement gâchée par un travail éditorial qui semble bâclé, pas du tout à la hauteur de ce à quoi nous a habitués cet éditeur.
    J’ai malgré tout passé un bon moment avec Jack et D !

  3. Je suis contente de voir que ce n’était pas mes yeux qui m’ont joué des tours pendant ma lecture et que Tsuki est d’accord avec moi concernant ces coquilles dans le texte (elle en a même relevé plus que moi, chapeau !).
    En espérant que ça remontera jusqu’à Milady pour que les prochains soient mieux corrigés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :