De Rêves en Livres…

Les Tables Tournantes de Chris Verhoest

10355551_563553650431968_1681538232578029728_o

Sortie le 17 Mai 2014 chez Alexan Editions

Acheter sur Amazon
Les Tables Tournantes

Quatrième de couverture :
Erland Kernir, jeune acteur de vingt-trois ans beau et solaire, est issu d’une famille peu conventionnelle, ce qui lui permet de jeter un regard particulier sur son art et sur le monde.
Aki Valtrude est un réalisateur de vingt-sept ans, un petit génie du cinéma aussi doué qu’irritant, parce qu’il s’ingénie à semer le trouble et la zizanie lorsqu’il s’agit de communiquer avec les médias.
Les Tables Tournantes, c’est le nom du dernier film du réalisateur, un savant mélange de fantastique et de suspense. Erland est retenu pour le rôle principal.
Le tournage et celui qui le dirige vont bouleverser la vie d’Erland. Aki a un secret, lié à ce film, et il entretient d’étranges rapports avec son acteur. Erland ressent des choses qu’il a du mal à analyser, aussi compliquées qu’Aki.
Qu’est-ce que ce film a de si particulier, pour qu’il puisse réunir ou séparer à jamais les deux hommes ?

 

L’Avis d’Eric :
Ce livre tout comme sa couverture marquent un tournant définitif dans l’écriture de Chris Verhoest. Elle se tourne maintenant de plus en plus vers le M/M et non plus de la romance Young Adult gay. J’adore cette couverture et vous verrez après avoir lu ce roman qu’elle colle parfaitement au récit car le regard est très important.

Ici ses personnages sont fouillés et bels et bien adultes, mais en même temps les tourments intérieurs qui les agitent les rendent plus concrets et réels. On sent que la psychologie a été fouillée pour aller au plus profond des personnages et nous les révéler dans leur intégralité. Par ailleurs j’ai aimé ce parallèle avec une situation antérieure, ce goût de l’autodestruction qui est sous-jacent aux personnages principaux. Cela apporte une noirceur bien addictive étrangement.

Ici les amatrices de M/M « matures » devraient trouver leur bonheur car rien n’est vraiment édulcoré que ce soit au niveau des sentiments ou des relations charnelles. Pourtant la poésie inhérente à la plume si particulière de l’auteure est toujours présente. Mais je dirais d’une manière plus aiguisée, plus affinée pour notre plus grand plaisir.

Chris Verhoest n’a pas peur d’explorer et elle va utiliser le BDSM à un moment de son récit dans un rôle guérisseur et salvateur, ce qui est son but premier avant les sensations qu’il peut faire éprouver. Ainsi le personnage qui y plonge perd son aspect lisse.

Je pourrais dire encore beaucoup de belles choses sur ce roman qui même s’il reste réaliste bénéficie d’une pointe de fantastique, mais je risquerai de spoiler et vous savez comme j’ai en horreur tout spoiler. Cette intrigue est brillante et on sent les recherches concernant le milieu du cinéma pour augmenter la crédibilité de l’histoire. Personnellement je me souviendrais longtemps de ma lecture car elle vous touche comme seuls les bons livres peuvent le faire.

En résumé un roman plus sombre que ce à quoi nous a habitué l’auteure, mais une nouveauté dont nous savourons chaque instant avec délice. Pour les accro de sa plume, ne vous inquiétez pas son style est toujours présent mais il entre maintenant dans une ère de maturité.

Tagué: , , , ,

Classé dans :Chroniques, M/M - Boy's Love - Romance Gay, Romance Contemporaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :