Les Somnambules d’Ophélie Pemmarty

Les Somnambules

Sortie le 17 Juin aux Editions Valentina

Acheter sur Amazon:
Les Somnambules

Quatrième de couverture :
Quentin a dix-sept ans. C’est un ado comme les autres, qui aime écouter de la musique, aller au cinéma, ou envoyer plein de textos… mais qui préfère les garçons aux filles. Même si ce n’est pas toujours facile, il assume et fait face, au quotidien.
Depuis le début de l’année scolaire, un nouvel élève, Enzo, le trouble beaucoup. Pourtant, celui-ci semble le détester. Et quand ils se retrouvent partenaires pour un atelier très spécial, la situation devient encore plus tendue. Pourquoi Enzo est-il si distant avec lui, et à la fois si changeant ? Quels secrets cache-t-il derrière son attitude arrogante, son regard triste ? Quentin voudrait le comprendre, l’aider, mais Enzo lui accordera-t-il sa confiance ?

Mon Avis :
Ce livre m’a attiré d’une part par sa couverture que je trouve très réussie et par son résumé. Je sentais que j’allais avoir une belle histoire d’amour à lire.
Quentin est un ado comme les autres à part qu’il est gay ouvertement, mais pas dans le genre folle. Suite à un malheureux concours de circonstance tout le monde dans son lycée sait pour son orientation sexuelle. Enzo lui nous apparaît dès le départ comme un ado arrogant, peut être imbu de lui même, mais en fait tout cela n’est qu’une façade, une protection contre le monde extérieur.
Suite à un atelier ils se retrouvent binômes et cela leur offre enfin l’occasion de se parler. Quentin dès le départ a craqué sur Enzo. Enzo lui nous offre des sentiments mitigés, au début on ne sait sur quel pied danser en fait. En fait Enzo qui paraît si sûr de lui est celui qui nous offre le plus d’incertitudes dans l’histoire.
Ophélie Pemmarty nous offre ici une romance pleine de pudeur et de jolis sentiments, sa plume est délicate. Les sentiments sont contés sans exagération, les mots sont justes.
Je déplorerai seulement un manque d’effet dramatique, à certains moments l’histoire est un peu trop fleur bleue. Même l’attaque homophobe d’un lycéen manque de corps et est vite oubliée. En fait nos deux héros n’auront pas vraiment d’obstacle à surmonter au final.
La discussion avec les parents d’Enzo aurait mérité d’être plus poussée et j’aurais aimé savoir pourquoi ils paraissaient si froid avec leur fils.
Cependant ne vous méprenez pas, j’ai bien aimé l’histoire et pour un premier livre de romance M/M, il ne manque pas de charme. Je suis un peu exigeant j’avoue.
Le titre colle vraiment bien au récit, vivre en ne faisant pas attention au reste et finalement la bonne personne nous permet de nous réveiller et vivre un amour unique. Tel Enzo qui par peur d’être déçu se coupe des autres.
Ce livre est un délicieux moment empli de bons sentiments, idéal pour un jour de déprime ou autre, il vous redonnera le sourire…


5 réflexions sur “Les Somnambules d’Ophélie Pemmarty

  1. Je viens de le terminer et je dois dire que je suis absolument en accord avec ton avis ! J’ai aussi trouvé l’histoire très mignone mais parfois trop lisse trop « fleur bleue » comme tu le dis. C’est presque trop simple.
    Bref je suis de ton avis =)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s