Opéra Macabre 3 : Le dernier Vampire de Jeanne Faivre d’Arcier

1201-dernier-vampire

Sortie le 20 Janvier 2012 chez Bragelonne

Acheter sur Amazon :
Le dernier vampire

Quatrième de couverture :
Une série de meurtres étranges frappe les laboratoires de l’Inserm à Paris. Les victimes, de brillants hématologues et cancérologues, ont toutes été vidées de leur sang…
Le capitaine Christine Deroche est chargée de l’affaire et pense tout d’abord mener une enquête de routine, mais elle reçoit bientôt des bouquets de fleurs et des messages mystérieux qui font le lien entre son passé et celui de l’assassin. Puis ses proches disparaissent un à un et la mission tourne au cauchemar.
Commence alors, pour Christine et son équipe, un voyage dangereux et palpitant, à Paris, Bordeaux et le long de la Garonne, sur la piste d’un meurtrier à la fois victime et bourreau, inquiétant et flamboyant.

Mon Avis :
Le dernier vampire est l’ouvrage qui signe le retour des auteurs français parmi les éditions Bragelonne. Rien que ce fait a attisé ma curiosité.
Après m’être renseigné j’ai appris que Le dernier vampire est en fait le troisième opus de la Trilogie en Rouge de Jeanne Faivre D’arcier qui comprend Rouge Flamenco et La déesse écarlate.
Les Editions Bragelonne éditeront en juillet 2013 une intégrale de cette série renommée Opéra Macabre
J’avais déjà eu l’occasion de lire une courte nouvelle de cette auteure parue aux éditions de l’Oxymore (disparues maintenant) et sa prose m’avait déjà beaucoup plue.
C’est donc quasiment certain de lire un très bon roman que j’ai entamé ma lecture. Et bien je dois d’emblée avouer que l’histoire a largement dépassé mes attentes. Je suis resté scotché du début à la fin !

L’histoire débute avec des meurtres étranges dont les victimes sont tous des éminents hématologues ou cancérologues. Déjà on sent que le thème du Vampire se met en place. Le capitaine Christine Deroche reçoit des messages qui semblent fortement liés aux meurtres. Ainsi commence l’enquête policière, sur ce qui relie les meurtres, les messages et Christine?

Plusieurs protagonistes se partagent le rôle principal de l’histoire. En premier lieu le capitaine Christine Deroche qui est une fille de lesbos affirmée mais dont la psyché est déséquilibrée par son enfance.
Puis la meilleure amie de Christine, Suzanne, une jeune anesthésiste métis très maître d’elle même.
Enfin, le personnage central de l’intrigue : Donnadieu, un vampire hanté par son passé.

Au tout début du roman, le personnage de Donnadieu est présenté comme fou, sans réelle cohérence dans ses agissements si ce n’est la recherche de Christine Deroche en qui il voit une résurgence du passé. Mais au fur et à mesure cela devient plus complexe, l’auteure nous fait naviguer entre le présent et le passé. Et elle entremêle faits historiques, intrigue et fantastique d’une main de maître. On sent qu’elle s’est longuement documentée pour écrire cet ouvrage.

L’histoire gagne en cohérence au fur et à mesure que les pages s’égrenent. On sent clairement que ce roman est construit comme une psychanalyse pour Donnadieu. C’est le moment où Il doit enfin affronter son passé. Il fait penser par certains côtés au personnage de Lestat d’Anne Rice avec ses introspections.

Rappelons d’ailleurs que l’auteure est souvent surnommée la « Anne Rice Française ». L’intrigue est tellement magistrale et l’écriture soignée que l’on ne peut s’empêcher de dévorer les chapitres les uns après les autres.
D’autant que l’auteure ne nous laisse pas un instant de répit. on se perd avec délice dans l’intrigue et ses rebondissements, et au final, on est surpris tout au long du livre. On ne souhaite pas que l’histoire se termine, que le meurtrier soit arrêté car on veut prolonger le plaisir de cette lecture encore un peu plus.
L’intrigue policière est enfin magnifiée par une sublime histoire d’amour, ou plutôt les histoires d’amour, même si l’une d’entre elles prend le pas sur l’autre.

Après réflexion je ne classerai pas ce livre dans de la Bit Lit mais plutôt dans la lignée des livres fantastiques modernes de Sire Cédric (le coté historique en plus) car on y retrouve la même virtuosité d’écriture.
Un grand merci donc à Bragelonne d’avoir choisi cet ouvrage pour le retour des auteurs français parmi leurs parutions. Je vais m’empresser de lire les volumes précédents de la trilogie afin d’en savoir plus sur les personnages de Carmilla et Mara. C’est un énorme coup de coeur.
Pour moi Jeanne Faivre D’arcier fait incontestablement partie désormais des grands auteurs fantastiques français !


Une réflexion sur “Opéra Macabre 3 : Le dernier Vampire de Jeanne Faivre d’Arcier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s