De Rêves en Livres…

Qu’est ce que le Steampunk ?

Mais qu’est ce que le Steampunk ?

Le steampunk est au départ un genre littéraire. C’est à l’origine un sous-genre de la science-fiction uchronique(Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé), dont l’intitulé a été forgé par allusion au cyberpunk par l’auteur K. W. Jeter à titre de boutade. Pour cette raison, il est parfois plus approprié de parler de « rétrofuturisme » pour désigner le mouvement. L’expression steampunk, qui signifie littéralement punk à vapeur, parfois traduite par futur à vapeur, est un terme inventé pour qualifier un genre de la littérature de science-fiction né à la fin du xxe siècle, dont l’action se déroule dans l’atmosphère de la société industrielle du xixe siècle. Le terme fait référence à l’utilisation massive des machines à vapeur au début de la révolution industrielle puis à l’époque victorienne. Mais le style steampunk quitta rapidement la seule sphère de la littérature pour s’étendre à d’autres domaines de création et d’expression et devenir un fandom autonome.

Le terme « steampunk » désignait initialement des oeuvres se déroulant dans le cadre du 19ème siècle victorien, en particulier à Londres où s’esquissaient les prémisses de la société industrielle. Un journaliste américain, Douglas Fetherling, l’a défini comme un genre qui imagine « jusqu’à quel point le passé aurait pu être différent si le futur était arrivé plus tôt », ce qui ressemble quelque peu à la définition de l’uchronie et à une imitation d’anticipation de l’époque. Néanmoins, le steampunk ne s’embarrasse pas de plausibilité scientifique, et n’a donc pas besoin pour exister du fameux point de divergence qui caractérise l’uchronie.

Une uchronie du XIXème siècle

Le terme a été forgé en réaction à cyberpunk où le préfixe « cyber » serait remplacé par « steam » (vapeur en anglais) symbolisant le fer de lance de la technologie de l’époque. Le terme s’applique en fait, de façon plus large, à des oeuvres pouvant se dérouler en d’autres temps ou en d’autres lieux, mais possédant une ambiance proche de celle d’un 19ème de fantaisie, caractérisé entre autres par les technologies exagérées de la révolution industrielle : on y trouve de grosses machineries rutilantes et boulonnées, des roues dentées, bielles, leviers et des machines à vapeur grinçantes et crachotantes…Certains éléments technologiques de notre époque ou à venir y sont parfois ajouter, comme le calculateur de Babbage avec ses cartes perforées, l’ancêtres de nos ordinateurs, mais qui en réalité n’a jamais été construit du vivant de son inventeur.

D’inspiration gothique pour la plupart, les récits steampunk font souvent intervenir des personnalités célèbres tels que des poètes ou des écrivains, voire des personnages fictifs comme Sherlock Holmes, Frankenstein, Dracula, Dr Jekyll & Mr Hyde, Jack l’éventreur, etc. Parfois on y ajoute des notions du fantastique de l’époque.A noter aussi l’utilisation quelquefois du terme de « gaslight romance », considérée comme un synonyme de steampunk, mais utilisé exclusivement pour décrire des récits purement fantastiques se déroulant à l’époque victorienne et ayant une ambiance sombre et sub-romantique.

exemple de livres steampunk :
Le Duc de Fer de Meljean Brook
Sans Age de Gail Garriger
L’étrange pouvoir de Finley Jayne de Kady Cross
New Victoria de Lia Habel

Publicités

Tagué: , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :