Les Passeurs de Lumière : Le saut de l'Ange de Blandine P. Martin

Acheter sur Amazon

Quatrième de couverture :

La lumière, puis l’ombre…
La noirceur de William s’empare peu à peu d’Elisa.
Les supplices qu’il lui inflige la changeront à jamais, le point de non-retour est atteint.
La jeune femme devra s’appuyer sur le soutien de ses amis pour surmonter cette épreuve.
Dans cet univers, tout évolue, rien ne perdure.
L’heure est venue pour chaque membre du groupe de faire face à leur avenir.
Alors que le lien Protecteur-Protégée d’Elisa et de Jared s’estompe depuis leurs changements de statuts, qu’adviendra-t-il de leurs sentiments ?
Une seule constante fait tourner leur monde : la vie continue, quoiqu’il advienne.
Préparez-vous pour l’ultime grand saut.

L’avis d’Eric :

J’attendais avec grande hâte ce dernier tome de cette trilogie qui m’avait beaucoup touché. Je n’ai pas été déçu bien au contraire. Blandine a toujours l’art de nous embarquer totalement dans ses récits.

Nous commencerons l’histoire là où nous l’avions laissée dans le second tome, Elisa est captive et subit les pires tourments. Le talent de Blandine est ici d’introduire une ellipse nous permettant de ne pas vivre vraiment ces horreurs, ceci est suggéré et c’est déjà bien assez car notre coeur souffre pour notre héroïne.

Ce tome est le tome de la maturité car tous les personnages vont passer à l’étape suivante de leur vie. Certains passeront dans l’après etc… En fait tous auront une remise en question de leurs désirs et aspirations. C’est un vrai plaisir de les suivre.

J’ai beaucoup aimé que l’amour entre Elisa et Jared évolue. En fait le moteur de ce tome est l’amour sous toutes les formes qu’il peut revêtir, amitié etc… Ainsi ce tome ne se complait pas dans une seule version, je dirais même qu’il nous surprend mais je ne vous en dit pas plus…

Un personnage se distinguera : Marc, le fidèle ami. J’avoue que j’ai un crush sur lui ;-), en lisant ce merveilleux tome vous comprendrez…

Comme toujours, il y a un leitmotiv dans les récits de Blandine, l’addictivité. Une fois embarqué dans l’histoire on ne s’en détache qu’à la toute fin et là parfois c’est le spleen car on ne veut pas quitter les personnages qu’elle a créés, tellement on s’est identifié à eux.

Vous l’aurez compris, je recommande cette trilogie, car elle a su me toucher et l’histoire est de toute beauté, succombez aux passeurs de Lumière…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s